Amnesty International dénonce la condamnation de Wafaa Charaf

Amnesty International dénonce la condamnation à un an de prison  pour « fausse plainte » de la militante de l’AMDH Wafaa Charaf. Celle-ci avait déposé plainte pour enlèvement et torture.

Par

Wafaa Charaf lors d'une manifestation du mouvement du 20 février
Wafaa Charaf lors d'une manifestation du mouvement du 20-Février. Photo : DR

Dans un communiqué publié sur son site, l’ONG de défense des droits humains dénonce la condamnation à un an de prison ferme de Wafaa Charaf pour avoir déposé une plainte pour enlèvement et torture auprès du parquet de Tanger. Elle affirme avoir été kidnappée par deux inconnus qui l’auraient violenté et menacé de la faire disparaître.

Amnesty rappelle également qu’il lui a été ordonné de verser 50 000 dirhams de dommages et intérêts à la police pour « dénonciation calomnieuse », et ce alors qu’elle n’avait pas accusée celle-ci.

Deuxième cas de condamnation pour fausse plainte

Le communiqué relève que la défense de Wafaa Charaf dénonce un procès inéquitable. Celle-ci n’aurait pas pu faire comparaître des témoins-clés dans l’affaire, tout comme le tribunal aurait refusé d’utiliser un enregistrement téléphonique déterminant.

L’ONG insiste sur le fait qu’il s’agit de la deuxième condamnation d’un membre de l’AMDH pour fausse plainte qu’enregistre le Maroc en quelques semaines, après qu’un autre militant, Oussama Housni, a été condamné le 23 juillet à trois ans de prison ferme et à verser 100 000 dirhams de dommages et intérêt à la police.

article suivant

L'optimisme du Maroc et du Nigéria suffira-t-il à réaliser leur gazoduc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.