Trois ans de prison pour fausses allégations de viol

Le militant de l’AMDH, Oussama Housni, est condamné à 3 ans de prison pour dénonciation mensongère. Il prétendait avoir été victime de viol.

Par

Oussama Housni
Oussama Housni, militant du M-20 condamné à 3 ans pour fausse allégation de viol. Crédit photo : DR

Le tribunal de première instance de Casablanca a rendu mercredi 23 juillet son jugement concernant l’affaire Oussama Housni. Ce militant du 20-Février et de l’AMDH a été condamné à 3 ans de prison ferme. Il avait été poursuivi début juin dernier pour dénonciation d’un crime qui « n’existait pas » selon le procureur du roi. Le jeune homme avait posté une vidéo dans laquelle il affirmait avoir été kidnappé et violé par trois hommes dans une maison près du quartier de Sidi Bernoussi à Casablanca.

Cette condamnation n’est pas une première. Selon Mahjouba Karim, membre de l’AMDH et proche d’Oussama Housni, « ces agissements ont pour but de faire peur à toute personne souhaitant porter plainte pour torture, viol ou kidnapping ». Le procès de Wafaa Charaf, ouvert le 14 juillet, est également un cas similaire. La jeune militante d’Annahj Addimocrati a été poursuivie pour « allégations mensongères » concernant une plainte de torture qu’elle a déposée.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.