Al Adl, RNI, PJD, PAM... Ils marchent tous pour Gaza

La marche pour Gaza organisée le 20 juillet a réuni tous les antagonismes du spectre politique marocain. Dominée par Al Adl, elle a vu la participation de membres du gouvernement, de la gauche, du RNI et du PAM.

Par

Les Marocains ont marché par milliers pour Gaza le 20 juillet. Crédit: Y. Toumi
Les Marocains ont marché par milliers pour Gaza le 20 juillet à Rabat. Crédit : Y. Toumi

Des milliers de Marocains ont défilé, dimanche 20 juillet, à Rabat, pour soutenir le peuple palestinien et dénoncer l’offensive israélienne sur la bande de Gaza. Les manifestants, dont de nombreux membres d’Al Adl Wal Ihssane, ont débuté le rassemblement au quartier Diour Jamaâ et se sont dirigé vers le parlement.

« Il faut venger nos frères palestiniens », « Mort à Israël », ont scandé les marcheurs munis de drapeaux palestiniens.

De g. à dr : Salaheddine Mezouar (RNI), Hamid Chabat (PI), Mustapha Bakkoury (PAM) et Nabil Benabdellah (PPS). Crédit: Y. Toumi
De g. à dr : Salaheddine Mezouar (RNI), Hamid Chabat (PI), Mustapha Bakkoury (PAM) et Nabil Benabdellah (PPS). Crédit: Y. Toumi

Comme à l’habitude, la marche pro-palestinienne était surtout l’occasion pour les différentes formations politiques de faire acte de présence. A commencer par des membres du gouvernement, à l’image du ministre de l’Équipement et des transports Aziz Rabbah. Hamid Chabat (Istiqlal) a marché avec Salaheddine Mezouar (RNI)  et Nabil Benabdellah (PPS). Mustapha Bakkoury (PAM) a aussi fait le déplacement, de même que Driss Lachgar (USFP). Les composantes de la gauche non représentée au parlement et du 20-Février ont défilé aussi, à l’image de Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU. Des militants du 20-Février ont aussi répondu à l’appel.

Saâd Eddine El Othmani (PJD° aux côté de Mohand Laenser (MP). Crédit: Yassine Toumi
Saâd Eddine El Othmani (PJD° aux côté de Mohand Laenser (MP). Crédit: Yassine Toumi

Mais de tous les présents, c’est bien Al Adl Wal Ihssane, association politique tolérée mais non reconnue par l’État qui s’est taillée la part du lion. Numériquement tout d’abord, à travers des milliers de participants, mais aussi à travers un appel téléphonique avec Khalid Mechaal. Le chef du Hamas a remercié les manifestants marocains, appelant « tous les peuples des pays arabes et musulmans à faire pression sur les gouvernants pour ne pas laisser la Palestine toute seule ». « C’est une cause qui suscite l’indignation de tous les hommes libres, pas seulement les musulmans », a déclaré pour sa part à l’AFP le dirigeant adliste Abdelouahed Moutawakil.

La marche du dimanche 20 juillet n’est pas la première, depuis le début de l’intervention israélienne a Gaza. Déjà, le 12 juillet à Rabat et à Casablanca, plusieurs milliers de manifestants s’étaient mobilisés pour Gaza.

(Avec AFP)

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital