Egypte. Pendaison du meurtrier de la fille de Leila Ghofrane

Le meurtrier de la fille de Leila Ghofrane a été exécuté jeudi 19 juin en Egypte. Il avait été condamné à la peine de mort en 2010.

Par

Hiba Al Akkad (à gauche), fille de la chanteuse marocaine, Leila Ghofrane (en haut à droite) a été assassinée par Mahmoud Sayed Abdel Hafed Issawi (en bas à droite). Crédit : DR

Il s’appelait Mahmoud Sayed Abdel Hafed Issawi et était accusé d’avoir tué Hiba Al Akkad, fille de la chanteuse marocaine, Leila Ghofrane, ainsi que son amie égyptienne Nadine Khlad Jamaleddine. Agé de 21 ans, le meurtrier avait assassiné ses victimes dans un appartement de la banlieue résidentielle du Caire en novembre 2008.

Cet ouvrier égyptien avait été arrêté par la police pour ce double meurtre. En 2008, le parquet avait ordonné la peine capitale à son encontre avant que la Cour de cassation n’annule le verdict. Le 15 avril 2010, la cour pénale de Guizeh l’a condamné, de nouveau, à la peine capitale.

Lors de son procès, l’avocat de la chanteuse Leila Ghofrane avait accusé l’époux de Hiba El Akkad d’être l’instigateur de ce double meurtre commis par Issawi. La défense avait également accusé l’inspecteur qui était en charge de cette affaire de falsifications du procès-verbal afin de dissiper tout soupçon de la police sur l’époux de la victime.

 

article suivant

Pass vaccinal obligatoire : pourquoi la communauté scientifique est divisée