Répression d’une manifestation anti-Bouteflika à Alger

Une manifestation contre un 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika a été dispersée par la police samedi 1er Mars à Alger, rapporte le journal algérien El Watan.

Un appel à manifester a été lancé sur la toile par un groupe d’opposants nommé « Collectif anti-Bouteflika 4 ». Le groupe de manifestants, composé de journalistes et de militants des droits de l’Homme qui scandaient des « non au 4ème mandat » ou encore « 15 ans, baraka », ont fait l’objet d’interpellations musclées et d’arrestation par la police algérienne. (Vidéo)

En soutien aux militants réprimés en Algérie, entre 100 et 150 personnes ont aussi manifesté à Paris à proximité de l’ambassade d’Algérie.

Au pouvoir depuis 1999, et après 3 mandats, le président algérien de 77 ans qui connaît des problèmes de santé, s’est officiellement porté candidat à la présidentielle du 17 avril prochain. Pour appuyer sa candidature il a déclaré publiquement son patrimoine, le jour où les manifestations ont eu lieu.

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.