USFP. Un mémorial pour Omar

Par

Vieux et jeunes, les camarades de Omar Benjelloun se sont rassemblés, dimanche 18 décembre, près du lieu de son assassinat, il y a 36 ans, par des membres de la Chabiba Islamiya. Le martyr du mouvement ittihadi, ingénieur, avocat, journaliste et directeur d’Al Mouharrir, journal de l’USFP, a été poignardé par des membres de la mouvance islamique, mais beaucoup soupçonnent l’implication des services secrets dans ce crime, jamais élucidé. Omar Benjelloun a été l’auteur du rapport idéologique qui fut à l’origine de la scission de l’UNFP lors du congrès extraordinaire de 1975, en adoptant le socialisme scientifique comme méthode d’analyse et d’action. Dans les années 1990, la bataille sur l’héritage de Omar Benjelloun bat son plein entre l’USFP et le PADS, fruit d’une scission de l’Ittihad en 1983. Sur le Boulevard Massira El Khadra, lieu de son assassinat, ses camarades réclament maintenant une plaque commémorative “contre l’oubli”.

article suivant

Emmanuel Macron : "faire un plan contre l'islam serait une faute profonde"