essentiel

Le Maroc s’oppose à une indépendance du Kurdistan irakien

Mustapha El Khalfi, Porte-parole du gouvernement. Crédit: R.Tniouni
Le Maroc s’oppose à une indépendance du Kurdistan irakien
septembre 28
16:25 2017
Partager

Le  porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que le Maroc s’oppose à toute démarche "séparatiste menaçant l’intégrité territoriale de l’Irak".

Quelques heures après la victoire du "oui" lors du référendum contesté sur l’indépendance du Kurdistan irakien, le gouvernement marocain exprime sa position officielle sur le sujet. Intervenant devant la presse à l’issue du Conseil du gouvernement tenu ce jeudi 28 septembre, le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a déclaré que le royaume s’opposait à toute démarche "séparatiste menaçant la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Irak," selon l’agence de presse MAP.

Le ministre chargé des relations avec le parlement a insisté sur le fait que la position du Maroc vis-à-vis de l’unité territoriale de l’Irak est "immuable". "Il suffit de revoir les positions du Royaume exprimées de par le passé pour réaffirmer ce rejet," a ajouté le porte-parole du gouvernement qui a également fait référence au discours prononcé par Mohammed VI lors du sommet Maroc-Pays du Golfe dans lequel le roi a appelé à la mobilisation face "aux projets de morcellement du monde arabe".

Le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien s’est soldé par la victoire du « oui » à plus de 92%. Le premier ministre irakien, Haider al-Abadi a refusé de commenter les résultats du scrutin et a indiqué  que ce référendum devait "être annulé" et qu'un dialogue devrait s'ouvrir "dans le cadre de la Constitution". De son côté, la Turquie a assuré l’Irak de son soutien et a demandé la tenue d’un sommet Ankara-Téhéran-Bagdad pour coordonner les mesures à prendre suite au référendum.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss