essentiel

M'jid El Guerrab démissionne de La République en Marche

M'jid El Guerrab démissionne de La République en Marche
septembre 05
13:01 2017
Partager

Le député a annoncé sa démission du parti La République en Marche (LREM) par communiqué après sa mise en examen concernant l'agression à coup de casque du responsable socialiste Boris Faure.

Nouveau rebondissement dans l'affaire M'jid El Guerrab. Après sa mise en examen suite à l'agression à coup de casque du responsable socialiste Boris Faure le 30 août, le député de la 9e circonscription des Français de l'étranger a annoncé sa démission par communiqué ce mardi:

Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire, et afin d'assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j'ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en Marche aux membres du Conseil d'Administration

M'jid El Guerrab

Vendredi, le député annonçait vouloir se mettre "congé" du parti et du groupe LREM à l'Assemblée nationale "afin de permettre à l'enquête de se dérouler de la manière la plus sereine possible et de faire toute la lumière sur ce qui s'est passé". Convoqué ce mardi par le conseil d’administration de La République En Marche, l'homme a ainsi présenté sa démission qui a été acceptée par le parti.

Eu égard à l’extrême gravité des faits et indépendamment de la procédure judiciaire en cours, La République En Marche a accepté cette démission et mis ainsi un terme à la procédure de sanction engagée qui aurait conduit à son exclusion du mouvement

Communiqué de LREM

Dorénavant, le député devrait désormais siéger à l'Assemblée nationale parmi les "non-inscrits". Bien que sa démission soit acceptée, rien ne le force à abandonner son siège de député.

Lire aussi: En garde à vue pour violences aggravées, M’jid El Guerrab se met en retrait de LREM

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss