Economie

Comment Abdelouahed El Alami a repris les commandes d'Aluminium du Maroc

Crédit: Mehdy Mariouch
Comment Abdelouahed El Alami a repris les commandes d'Aluminium du Maroc
juillet 02
11:37 2017
Partager

Aluminium du Maroc a tenu son assemblée générale ordinaire le 29 juin, consacrant le retour d'Abdelouahed El Alami à la tête de l’entreprise après une année de conflit au sein du conseil d’administration. Récit.

Nouveau coup de théâtre au sein du fleuron industriel du nord, Aluminium du Maroc. Alors que tout le gotha économique pensait que le feuilleton du conflit opposant les actionnaires était enterré par l’éviction définitive d'Abdelouahed El Alami des instances de direction, ce dernier signe son grand retour. Il a été ramené au poste de président du conseil d'administration lors de l'assemblée générale ordinaire du 29 juin. Son fils, Sharif El Alami, a quant à lui été nommé vice-président.

La majorité change de camp

L’information nous a été confirmée par l'intéressé en personne. "En effet, nous avons repris le contrôle du conseil d’administration", affirme Abdelouahed El Alami. Est-ce un signe de réconciliation entre les frères Abdelouahed et Mohammed El Alami qui, à l'apogée de la crise, ne communiquaient que par huissiers de justice interposés? "L’assemblée s’est déroulée dans une atmosphère, disons, plus apaisée", confie notre interlocuteur.

Lire aussi : Deux PDG pour Aluminium du Maroc

Lire aussi : Aluminium du Maroc : Le titre de la société suspendu à la Bourse de Casablanca

Cela dit, les signes d’apaisement ne sont pas synonymes de résignation de la part de Mohammed El Alami qui a "tenu jusqu’à la dernière minute à ce que Jawad Sqalli reste dans le conseil. Mais l’assemblée générale ne l’entendait pas de cette oreille", nous rapporte son frère. "Monsieur Sqalli a présenté sa candidature, mais il a été battu", poursuit Abdelouahed El Alami.  Jawad Sqalli ne fait donc plus partie du groupe. Par contre, les deux enfants de Mohammed El Alami, Abdeslam et Malika ont été nommés administrateurs.

Le plan de reconquête

Comment celui que l’on surnomme Douah, renversé un an plus tôt, a-t-il réussi à inverser les rapports de force au sein de l’Assemblée générale pour éjecter Jawad Sqalli? "Nous avons reconquis la majorité", répond le plus simplement du monde Abdelouahed El Alami. "D’une année à l’autre nous sommes montés en puissance dans le capital grâce à mes amis et partenaires qui m’ont appuyé", nous explique-t-il.

Le 31 mai 2017, Abdelouahed El Alami contacte le siège de la société, en sa qualité de simple actionnaire, et demande l’inscription de nouveaux projets de résolutions à l’ordre du jour de l’AGO dont l’avis a été publié dans les journaux six jours auparavant. Le premier projet de résolution est de porter le nombre d’administrateurs de la société de sept à onze. La seconde résolution comporte les noms qu’il propose pour occuper les onze sièges d’administrateurs. Y figurent son nom, celui de son fils, son frère et son neveu en plus d’actionnaires et administrateurs indépendants.

Lire aussi : Aluminium du Maroc victime d’une escroquerie d’un montant de 49 millions de dirhams

Toutes les parties prenantes au conflit étaient prévenues un mois à l’avance, mais cela n'a pas empêché Abdelouahed El Alami de reprendre son poste. Il a pu compter, entre autres, sur Hamza El Ayoubi, homme d’affaires, et actionnaire de Aluminium du Maroc et sur l'appui de Alucoil S.A.U, une société de droit espagnol actionnaire de l'entreprise cotée en bourse. Alucoil S.A.U s’est renforcée dans le capital d'Aluminium du Maroc le 10 janvier 2017, en achetant sur le marché de blocs 20.160 actions au cours unitaire de 1.100 dirhams, portant sa participation dans le capital à 7,32 %. D’ailleurs son représentant, Clemente Gonzalez Soler, a été nommé administrateur aux côtés d’autres personnalités économiques comme Ahmed Rahhou, PDG de CIH, Amine Bouabid DG de Bank Of Africa, ou encore Hind Dinia, associée CFG Bank. Enfin, Tawfiq Bouzoubaâ, membre fondateur et administrateur d'Alminium du Maroc, et président de son comité d'audit, renvoyé en 2016, "a repris son poste".

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss