essentiel

Cinq choses à savoir sur le Wydad de Casablanca, champion du Maroc 2016/17

Crédit : Rachid Tniouni
Cinq choses à savoir sur le Wydad de Casablanca, champion du Maroc 2016/17
mai 18
15:43 2017
Partager

À deux journées de la fin de la Botola Pro, le Wydad de Casablanca a décroché le titre de champion du Maroc en battant l'OCS Safi sur sa pelouse (2-1). Voici cinq choses à savoir sur le club rouge et blanc.

1- Le baptême

Ahmed Lahrizi, auteur de "L'épopée du Wydad", y relate la théorie la plus courante sur l'origine du nom du WAC. Lors de la première réunion du comité dirigeant, Mohamed Benjelloun, l'un des membres fondateurs, est arrivé en retard car il regardait un film où jouait la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum. Ce long-métrage intitulé... Wydad (Amour en arabe) aurait donc inspiré le nom WAC (Wydad Athletic Club).

Haj Mohamed Benjelloun, fondateur du Wydad de Casablanca

Haj Mohamed Benjelloun, fondateur du Wydad de Casablanca

2- Cerise sur le gâteau

Le Wydad s'est adjugé ce nouveau titre de champion alors qu'il vient de souffler sa 80e bougie. Lors de sa fondation,  le 8 mai 1937, le club ne comptait qu'une seule section: dédiée au water-polo. C'est en 1939 que le club devient omnisport à travers notamment la création de la section football.

Lire aussi : Abdelaziz Bouderbala et les 80 ans du Wydad

 3- 14 ou 19 titres ?

Après chaque consécration du Wydad en championnat, le débat sur le nombre des titres de champion du Maroc remportés par le club refait surface. Certains ne prennent en compte que les titres remportés à partir de la création de la Fédération royale marocaine du football (FRMF) en 1956. Selon ce décompte le titre remporté cette saison serait le 14e en championnat pour les Rouges. Le WAC ne compte pas laisser aux oubliettes ses cinq titres de champion glanés durant le protectorat (1948,1949,1950,1951,1955). La FRMF penche d'ailleurs dans le même sens. Fin du débat?

4- Une seule ligue des champions

Malgré sa régularité au sommet du championnat national,  le Wydad de Casablanca peine à s'imposer sur la scène continentale. Le WAC n'a gagné qu'une seule Ligue des champions, en 1992, en s'appuyant sur la plus belle génération du club  composée de grands noms comme Daoudi, Ndao, Abrami, Naybet, Benabicha, Friekh, Hassouni et Boujemaa. En 2011, les Rouge et blanc se sont à nouveau rapprochés du Graal, mais ont échoué en féal contre l'Espérance de Tunis en 2011.

5- Dominé dans son fief casablancais

Sur l’ensemble des derbys disputés contre son voisin du Raja, le Wydad est déficitaire. Les Verts se sont imposés lors de 42 des 137 confrontations entre les deux clubs, contre 31 pour le Wydad. La balance des buts penche également en faveur des Rajaouis qui ont fait trembler les filets à 89 reprises, contre 75 pour les Wydadis.

C'est également un joueur du Raja qui détient le titre de meilleur buteur du derby casablancais. Le latéral droit Said Gandhi, qui fit les beaux jours du Raja dans les années 1970, a trouvé sept fois le chemin des filets du WAC. L’ex-défenseur du Raja Abdellatif Jrindou quant à lui, est le plus assidu, avec 16 derbys disputés, soit quatre de plus que Hicham Louissi qui en a disputé 12 avec le Wydad.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss