Economie

Dumping: le Maroc sanctionne plusieurs importateurs de réfrigérateurs

Crédit: AFP
Dumping: le Maroc sanctionne plusieurs importateurs de réfrigérateurs
avril 21
12:50 2017
Partager

Un récent rapport du ministère de l'Industrie et du Commerce révèle que plusieurs sociétés étrangères, importatrices de réfrigérateurs au Maroc, ont eu recours au dumping.

Le Secrétariat chargé du Commerce extérieur (SECCE) livre les résultats d'une enquête antidumping ouverte le 21 mars 2016, et concernant les importations de réfrigérateurs originaires de Turquie, de Thaïlande et de Chine.

Tout est parti d'une requête datée du 10 mars 2016, soumise par la Manufacture nationale pour la réfrigération et l'électronique (Manar) qui est l'unique producteur national de réfrigérateurs (sous la marque Siera), mais également importateur d'appareils électroménagers.

Pour rappel, selon la loi: "un produit importé est considéré comme faisant l'objet d'un dumping, si son prix à l'exportation vers le Maroc est inférieur à sa valeur normale".

Plusieurs entreprises sont citées. On retrouve entre autres, les exportateurs thaïlandais des marques Samsung, Panasonic ou encore Toshiba. Mais également une dizaine d'entreprises chinoises parmi lesquelles TCL, Hisense et Galanz . Côté turc, le rapport indique que "seuls les deux exportateurs Vestel Ticaret et Arcelik ont manifesté leurs intérêts à faire partie de l'échantillon en fournissant les renseignements relatifs à l'échantillonnage". Grâce aux données fournies, les enquêteurs ont provisoirement pu établir les marges pratiquées par les entreprises exportatrices vers le royaume. Selon le rapport "elles sont de l'ordre de 16,47% pour la Turquie, 46,34% pour la Thaïlande et 75,59% pour la Chine".

"Nous avons perdu 40% de chiffre d'affaires depuis 2008"

Une situation intenable pour la Manar. "Nous avons enregistré une perte de 40% sur notre chiffre d'affaires depuis 2008", nous confie Abdeljalil Lahlou directeur général de l'entreprise. "Nous avions constaté le phénomène de dumping depuis longtemps. Il fallait constituer un dossier avec des preuves avant de le présenter. Une fois que nous étions certains d'être entendus, nous avons sollicité le Secrétariat du commerce extérieur", poursuit-il.

Pour sanctionner cette pratique, l'avis public relatif au rapport d'enquête antidumping recommande "l'application d'un droit antidumping provisoire, établi par la différence entre les prix de vente des réfrigérateurs fabriqués localement, et les prix à l'importation". Une taxe sur les exportations de réfrigérateurs vers le Maroc pour les entreprises concernées est envisagée. Elle devrait s'élever à 16,94% pour la Turquie, 18,15% pour la Thaïlande et 27,56% pour la Chine.

Mesures antidumping

"Pour l'instant, ce ne sont que des mesures provisoires, tout peut encore être renversé. Les producteurs vont faire leur commentaire, et ensuite le ministère confirmera ou non les mesures prises", tempère Marie-Sophie Dibling, l'avocate de la Manar. "Il faut souligner le travail de ministère du Commerce, c'est une bonne mesure. Il s'agit de rétablir une justice économique. Cependant, on déplore que le réajustement de la marge des entreprises turc soit si doux", relève Abdeljalil Lahlou.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss