Economie

Salon de Berlin: Des exposants dénoncent la réduction du stand Maroc

Salon de Berlin: Des exposants dénoncent la réduction du stand Maroc
mars 11
17:28 2017
Partager

Une vingtaine "d'exposants des 12 régions" du Maroc ont signé une pétition dans laquelle ils se plaignent de "la conception" du nouveau stand du Maroc conçu par l’ONMT qui se révèle être "un fiasco". Mais pour l'ONMT, il s'agit d'"une nouvelle stratégie  qui privilégie une présence plus qualitative que quantitative.

La Maroc prend part depuis le 8 mars et jusqu’au 12 mars à la 51è édition du Salon Professionnel du Tourisme qui se tient à Berlin. Pour cette grande messe du tourisme et comme c'est le cas lors des précédentes éditions, le royaume dispose d'un stand où des exposants marocains présentent aux professionnels du tourisme mondial, les différentes potentialités touristiques que recèle le pays. Cependant pour cette nouvelle édition, des exposants marocains se plaignent de la conception et de l'agencement du stand marocain dans la capitale allemande. Une plainte qui a d'ailleurs fait l'objet d'une pétition signée par "21 co- exposants marocains de 12 régions" du royaume.

17269321_10212880313065786_101499651_o

17200516_10212880313105787_297834820_o

"Nous les co-exposants en marge de la 51 éme édition du salon de tourisme ITB de Berlin, sommes au regret de vous annoncer notre mécontentement quant à l'agencement du stand n'ayant pas permis à tous les professionnels de recevoir les clients et les visiteurs dans de bonnes conditions "  lit-on dans le communiqué parvenu à Telquel .ma.

Les pétitionnaires se plaignent notamment de "la conception" du nouveau stand du Maroc conçu par  l’ONMT (Office national marocain du tourisme) qui se révèle être "un fiasco", fustigeant la "réduction de la superficie du stand qui a diminué de moitié : 240 m2 au lieu de 480 m2 avant".  Dans le nouveau stand du Maroc, "les professionnels des 12 régions présents sont entassés comme des sardines dans un espace sans confort. Ajoutez à cela, le fait que le stand est vraiment cloîtré par des paravents en verre et des "murs" sans aucune ouverture vers l’extérieur".

17195520_10212880313585799_846525468_o 17269158_10212880313865806_1985084672_o 17269015_10212880314185814_1984722081_o 17268900_10212880314425820_1444443129_o 17236936_10212880314865831_823953009_o

Les co-exposant expliquent  également qu'"on [leur] a promis une nouvelle conception révolutionnaire qui allait mettre bien en relief le produit touristique marocain dans ses diversités". Cette réalisation  ajoutent-ils, "ne sert nullement à la promotion du tourisme" qui relève  de la responsabilité de l’ONMT.

Une stratégie qui privilégie une présence plus qualitative que quantitative

Contacté par Telquel.ma, l'ONMT  ne dément pas la réduction de la superficie du stand marocain au Salon International du Tourisme de Berlin. Il a "relativement été réduit d'environ 40% par rapport aux précédentes éditions" précise Abderrafie Zouiten le directeur général de l'ONMT.

Ce dernier nous explique que "cette mesure rentre dans le cadre d'une nouvelle approche qui résulte d’un constat fait par l’ONMT et la CNT concernant le retour sur investissement des participations marocaines à de tels événements et qui s’avère de moins en moins avantageux".

Cette nouvelle stratégie  ajoute-il, est le "fruit d'une concertation réfléchie qui privilégie une présence plus qualitative que quantitative basée sur la communication digitale, les relations publiques et relations presse qui ont un impact plus déterminant sur l'image et les flux des arrivées".

Ainsi, selon le patron de l'office du tourisme,  sur le marché allemand "grâce aux partenariats tissés, à un travail de proximité tout au long de l'année" et à cette nouvelle politique, les arrivées sur Agadir "ont doublé" sur les deux premiers mois de cette année et les nuitées "ont connu une hausse de +85%". Pour l'année 2017 "il est attendu plus de 100.000 touristes allemands supplémentaires" assure-t-il .

Il fait par ailleurs remarquer que le salon TOP Résa de Paris, le salon professionnel du tourisme et des voyages avait déjà connu en 2016 la mise œuvre de cette politique "avec un stand de 100 mètres carrés soit une baisse de 40% de la superficie de participation habituelle compte tenu du prix très élevé du mètre carré plus 550 euros ht". "Ces économies ont été redéployés vers la communication au bénéfice de la destination Maroc qui connait une croissance significative pour 2017" précise Abderrafie Zouiten.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss