essentiel

Un laboratoire de recherche marocain en finale de la Coupe du monde de l'innovation

L'application Smartypark, qui sera présentée lors de la Coupe du monde de l'innovation, permet de guider en temps réel le conducteur de véhicule vers une place de parking. Crédits : capture d'écran du site de Smartilab
Un laboratoire de recherche marocain en finale de la Coupe du monde de l'innovation
février 22
19:08 2017
Partager

Le laboratoire marocain de recherche, de développement et d'innovation SmartiLab représentera le Maroc à la Coupe du monde de l'innovation le 1er mars à Barcelone.

SmartiLab, un laboratoire marocain de recherche, développement et innovation rattaché à l’école privée d’ingénieurs EMSI représentera le royaume lors de l'Innovation world cup 2016-2017 qui se déroulera le 1er  mars à Barcelone.

L’équipe a été sectionnée dans la catégorie Smart City grâce à son projet "Smartypark". Elle disputera le grand prix face à trois autres finalistes, dont l’Angleterre et la Suisse, pionnières dans le domaine. C’est la première fois qu’un pays arabe et africain est qualifié pour la finale de cette coupe, considérée comme la plus importante compétition du monde dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication. L’évènement est organisé avec l’appui de grandes instances internationales et le soutien des géants mondiaux de l’IT et des télécommunications comme Google ou Samsung.

Stationnement intelligent

Smartypark, qui sera présenté lors de la coupe du monde, est une solution de gestion de parking qui repose sur la technologie "Senstenna", pensée et créée par le laboratoire de recherche SmartiLab. L’idée est d’équiper chaque place de parking avec un capteur sans fil connecté au réseau internet qui détecte les objets et renseigne l’usager en temps réel sur la disponibilité d’une place via une application mobile.

Un système qui a un triple intérêt selon le directeur de SmartiLab, Hafid Griguer: "en permettant à l’usager de trouver une place plus rapidement, on réduit non seulement la consommation de carburant et la perte de temps, mais on réduit également les émissions de CO2". Cette digitalisation est aussi bénéfique au gestionnaire de stationnement, "permettant des contrôles facilités et une baisse de fraudes", affirme l’ingénieur.

Ce système de détection "Made in Morocco" utilise la radiofréquence pour détecter différents types d’objets. Une spécificité qui offre un coût de revient faible et une autonomie énergétique dépassant huit ans, selon ses créateurs. Cette invention, déjà brevetée, pourrait donner naissance à d'autres projets. "Nous travaillons actuellement sur des capteurs qui pourraient non seulement identifier la présence d'un objet, mais aussi sa nature. On fait des recherches, mais aucun brevet n'a encore été déposé", précise Hafid Griguer.

Un Fablab innovant

Cette idée de stationnement intelligent est née dans le laboratoire SmartiLab, créé et financé par l'école privée EMSI en septembre 2015, et labellisé Fablab en octobre 2016. Le laboratoire compte une trentaine de membres tournants regroupant étudiants, enseignants-chercheurs et doctorants. "C'est comme dans un laboratoire de recherche classique. On teste, on fait des essais puis on discute des résultats", explique Mohammed Belatar, enseignant-chercheur en informatique qui a participé à la création de Smartypark. "On a l'esprit start-up en plus, car on fait de la recherche appliquée, c'est-à-dire qu'on a une idée, on la teste, mais surtout on la concrétise et on propose un prototype", ajoute sa collègue Myriem Hnini, ingénieure et chargée de mission au Laboratoire.

Depuis sa création, le SmartiLab a déposé onze brevets d'invention au niveau national et international. Pour l'instant, aucune des innovations du laboratoire dont la devise est "From the lab to the fab" (du laboratoire à la fabrication) n'a été commercialisée. "L'évènement sera l'occasion pour nous de sonder la pertinence de notre technologie pour décrocher des levées de fonds ou des investissements, soit carrément de chercher des clients potentiels pour développer notre solution", confie Hafid Griguer. La participation à l'Innovation world cup de Barcelone est aussi, selon lui, l'occasion de montrer de quoi le Maroc est capable. "Aujourd'hui notre participation prouve qu'un pays arabe, africain peut avoir sa place parmi les grands innovateurs mondiaux", clame-t-il.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss