essentiel

Testé pour vous... Rangi, premier jeu marocain en réalité virtuelle

Testé pour vous... Rangi, premier jeu marocain en réalité virtuelle
janvier 27
11:12 2017
Partager

Rangi est un puzzle game coloré, disponible sur Gear VR, et bientôt sur Oculus Rift et HTC Vive.

Souvenez-vous, on vous en parlait en novembre 2016, en marge de la Maghreb Game Conference organisée par une poignée de développeurs marocains passionnés. À l'époque, Rangi game était en cours de développement, peaufiné par la petite équipe des Casablancais de Funsoft. Objectif: sortir le premier jeu marocain en réalité virtuelle.

Le jeu est désormais disponible depuis quelques jours sur la plateforme Gear VR pour 7,99 $, et peut être téléchargé par tous les possesseurs du casque de Samsung et d'un smartphone compatible (Samsung S6, S7 et Note 5).

Comme annoncé, il s'agit d'un puzzle game qui rappelle étrangement le très bon Portal. Dans Rangi, vous incarnez le personnage de Guruki. Votre mission est de retrouver le son et le rythme des pas de géants qui rythmaient jadis le monde dans lequel vous évoluez, et qui ont été volés à votre peuple. Pour cela, vous devez résoudre les énigmes dans lesquelles sont enfermés ces fameux sons qui font battre le coeur de votre communauté.

Vous l'aurez compris, Rangi ("couleurs" en Swahili) expédie rapidement l'histoire pour plonger le joueur directement au coeur de décors colorés faits d'immenses bâtisses primitives flanquées de mystérieux symboles qui rappellent ceux de tribus africaines. La musique du jeu est, elle aussi, fortement empreinte de rythmes du continent.

Le gameplay est relativement simple: on fixe un point clignotant et l'on y est automatiquement transporté. Il faut alors manoeuvrer les différentes pièces des puzzles pour finir le tableau en bougeant simplement la tête, et se rendre à un autre endroit, pour résoudre de nouvelles énigmes.

Le jeu est plutôt varié et comprend une vingtaine de tableaux, d'après les développeurs. Nous avons pu en terminer une dizaine en une heure approximativement. Si les premiers niveaux sont d'une simplicité infantile, la difficulté va crescendo. Dans un des niveaux, l'on doit par exemple mettre à profit ses réflexes pour s’extirper rapidement d'un dangereux piège. On ne vous en dira pas plus, mais on vous garantit que Rangi ne manque pas de surprises.

Graphiquement, le jeu est agréable sans être impressionnant. Ce dernier point devrait encore s'améliorer, dans la mesure où l'équipe planche sur un portage vers d'autres plateformes VR plus véloces (Oculus Rift et HTC Vive). Funsoft envisage aussi de développer son jeu en version simple mobile.

Lire aussi:  Le développeur marocain de jeux vidéo Rym Games lève 2,8 millions de dirhams

Lire aussi:  Gaming: les développeurs marocains et africains veulent entrer dans la partie

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss