Economie

Oppo, la marque chinoise qui rêve de détrôner Samsung et Huawei

Oppo F1
Oppo, la marque chinoise qui rêve de détrôner Samsung et Huawei
octobre 24
09:22 2016
Partager

La marque chinoise de smartphones Oppo, déjà quatrième place mondiale en un temps record, espère s'accaparer 10 % de parts de marché dans la région MENA. Pour y arriver, le fabricant innove en termes de marketing, privilégiant le contact direct avec le consommateur.

Vous connaissez certainement le coréen Samsung, l’américain Apple ou encore le chinois Huawei, mais avez-vous déjà entendu parler d’Oppo ? La jeune marque de l’empire du Milieu, qui s’est lancée dans le marché du smartphone en 2008, s’est déjà hissée de manière fulgurante à la quatrième place mondiale, selon l’Institut spécialisé Gartner. Dans sa ligne de mire : le leader mondial Samsung, mais aussi sa compatriote Huawei, qu’elle espère bien détrôner du top 3 mondial.

Avec 50 millions d’unités vendues en 2015, soit une croissance annuelle de 67 % d’après les chiffres fournis par le constructeur, Oppo s'affiche comme une étoile montante. En Chine, la marque grappille des parts au géant Samsung, mais aussi à Lenovo et Yuong, à la faveur de la saturation du marché des smartphones qui profite aux jeunes marques chinoises. Oppo est désormais deuxième en Chine, avec 14 % de parts de marché selon Sky Li, vice-président et directeur général de la branche mobile.

Pour se distinguer de ses concurrents, le fabricant joue son va-tout sur l’appareil photo et se positionne comme « camera phone », notamment avec son dernier né le F1s (voir encadré) présenté comme un « expert du selfie ». La marque met aussi le design en avant et cible le jeune public avec ses smartphones de milieu de gamme (les séries R7 et F). Les prix sont compris entre 1 000 et 5 000 dirhams).

Lire aussi: Smartphones: Que propose Oppo, ce Chinois qui s’installe au Maroc ?

Contrairement aux autres fabricants qui ciblent les marchés matures en Europe et en Amérique, Oppo s’est déployé d'abord dans les pays émergents, en commençant par l’Asie du Sud-Est, puis le Moyen-Orient et l’Afrique, enregistrant des performances fulgurantes. « Une des stratégies de guerre chinoise est de prendre d’abord le village avant de s’attaquer à la grande ville », concède en off un responsable de la marque. Et ces méthodes semblent porter leurs fruits. En Inde, la marque est passée de 0,7 % de parts de marché en octobre 2015 à 8 % en août 2016. « Notre stratégie est de prendre notre temps et d’apprendre », explique Andy Shi, directeur de marque chez Oppo Mena. Après avoir inondé la zone Asie pacifique, le constructeur chinois concentre désormais ses tirs vers le Moyen-Orient et l’Afrique du nord en ouvrant notamment un centre marketing au Caire, en Égypte. Objectif : atteindre 10 % du marché dans la région MENA.

Pour y arriver, Oppo va poursuivre la même stratégie marketing très agressive qu’il a déployée dans son marché local, en ayant recours à des « animateurs » formés par la marque et installés directement au niveau des points de vente. En Chine, la marque a ainsi formé et placé 100 000 vendeurs. « C’est pour cela que les ventes ne décollent pas dès la première année : alors que les autres marques mettent leur argent dans la publicité, nous investissons une bonne partie dans ces formations. Cela prend du temps, mais une fois la machine en place et rodée, le système devient pérenne et efficace », nous explique une source chez Oppo.

Opportunités

Présent au Maroc depuis près de deux ans, le fabricant chinois s’est déployé sur près de 800 points de vente, dans les quatre grandes villes : Casablanca, Marrakech, Tanger et Rabat. S’il refuse pour l’heure de communiquer sur ses chiffres de vente et ses parts de marché, après une première année de « découverte », la marque adopte la même stratégie qu’ailleurs : « Nous privilégions une proximité et un accompagnement direct à travers la mobilisation d’une équipe de vendeurs professionnels en lien direct avec les clients déployés sur l’ensemble des points de vente », nous explique Glenn Tan, directeur général d’Oppo Maroc. Selon nos informations, la marque compte déjà plus de 400 animateurs déployés dans les principaux points de vente, y compris dans les marchés informels. Si vous vous rendez à Derb Ghellef ou dans les principaux points de vente traditionnels des grandes villes, vous avez sûrement aperçu les vitrines et les vendeurs aux couleurs de la marque. En parallèle, Oppo s’est lancé dans une vaste opération d’affichage en mettant en avant son partenariat avec le club FC Barcelone. Objectif : marquer les esprits et s'afficher comme un des principaux acteurs du marché.

Au Maroc, les ambitions sont d’autant plus grandes car le terrain est encore à défricher : « Le marché de la téléphonie au Maroc est certes de plus en plus concurrentiel avec l’entrée de nouvelles marques sur l’arène, mais c’est un marché qui signe une importante progression et qui reste à grand potentiel puisqu’il n’est pas encore arrivé à maturité » estime Glenn Tan. S’il a des arguments à faire valoir, notamment en termes de design et de qualité des capteurs photo, Oppo a aussi fort à faire pour affronter la déferlante de nouvelles marques, notamment les jeunes Innjoo et Infinix, sans oublier les mastodontes du marché Samsung, Apple et désormais Huawei, qui jouissent d’une réputation déjà confirmée.

Lire aussi: Innjoo, une nouvelle marque de smartphones pas chers débarque au Maroc

Lire aussi: Infinix ambitionne de devenir le numéro 2 des smartphones au Maroc

F1s, "l'expert" en Selfie

832016120148PM_635_oppo_f1s

Le F1s d'Oppo

Oppo lance le 29 octobre 2016 au Maroc son dernier né, le F1s, version améliorée du F1 qui s'était vendu à 7 millions d'unités dans le monde, selon Ayman Taher, product manager chez Oppo Egypte. Présenté comme "l'expert du Selfie", le téléphone dispose d'une caméra frontale particulièrement boostée (16 MP et une focale de 2.0) supérieure à la caméra du dos (13 MP). Grand bémol cependant: la caméra selfie n'est pas équipée de flash et repose sur la lumière de l'écran pour améliorer la luminosité des prises. En revanche, le logiciel interne de l'APN offre tout une série de filtres qui améliorent le rendu.  A l'usage, le rendu s'avère très bon, même en basse luminosité. Le nouveau porte étendard de la marque dans la catégorie moyenne gamme est équipé d'un processeur octo-coeur de chez MediaTek (MT6750) cadencé à 1,5 Ghz, d'une RAM de 3GO, d'un espace de stockage de 32 GO extensible via une carte micro SD. L'écran LCD IPS offre une diagonale de 5,5 pouces, mais n'est pas full HD. Il propose une densité de pixels de 267 ppi avec sa dalle 720p (720 x 1280). La batterie présente une autonomie de 3075 mAh, de quoi tenir une bonne journée, selon les responsables de la marque. A l'image des smartphones destinés aux marchés émergents, Oppo a la bonne idée de proposer deux slots pour cartes sim. Le tout tourne sous ColorOS, basé sur Androïd Lolipop et non sur la dernière version marshmallow.

Quand on le prend en main, le dernier né de la marque s'avère léger malgré ses 160 grammes. Son design rappelle énormément celui de l'iPhone 6s, dont il emprunte la coque tout en aluminium, ses coins arrondis et un capteur d'empruntes digitales qui répond au quart de tour. D'ailleurs, il est proposé en couleurs or et or rose, à l'image du téléphone de la marque à la pomme. Le F1s est vendu 3 200 dirhams.
Spécifications

Couleur: Or, Or Rose
Écran: 5.5 pouces
Dimension: 154,5mmx76mmx7,38mm
Poids: 160g
Processeur: MT6750 Octa-core 64-bit
RAM 3Go
Stockage: 32Go (Extensible jusqu'à 128Go)
Système d'Exploitation: ColorOS 3.0, basésur Android 5.1
Caméra Arrière: 13-megapixel, f/2.2
Caméra Frontale: 16-megapixel, f/2.0
SIM: Cartes Dual Nano-SIM, Carte Micro SD Individuelle
Batterie 3075 mAh (Non-amovible)
Résolution: HD (1280 par 720 pixels)
Bluetooth 4.0
Écran Tactile: Multitouches, Écran Capacitif, Protection Gorilla Glass 4 pour Toucher "Gant et Pluie"

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×