essentiel

Le journal des JO #1: La belle histoire de Yusra Mardini

Crédit: AFP
Le journal des JO #1: La belle histoire de Yusra Mardini
août 08
13:49 2016
Partager

Deux athlètes marocains se sont fait éliminer en boxe et au judo. La plus jeune représentante du royaume entre en action aujourd'hui.

La performance des athlètes marocains

Le judoka Imad Bassou, qui concourrait dans la catégorie -66 kg hommes, a lui été éliminé dans les 8e de finale de la compétition après s’être imposé en 16e de finale face à l’Australien Nathan Katz. Toutefois, Bassou n’a rien pu faire face au Canadien Anthoine Bouchard qui a ensuite été défait en ¼ de finales. Une grande déception pour son entraîneur Mohamed Laasri qui s’est confié au quotidien Le Matin sur la prestation de son poulain : « Imad Bassou avait une occasion en or d'aller en quart de finale, mais n'a pas su la saisir. Il a commis l'erreur de se livrer, il n'aurait jamais dû le faire comme il l'avait fait. Il a laissé le Canadien imposer son rythme. Et il a tendu le bâton pour se faire battre ».

Le nageur Driss Lahrichi, inscrit au 100 mètres dos, a fini quatrième de sa série qualificative avec un chronomètre de 58,01 secondes ce qui le place au 38e rang du classement général. Un temps qui n’a pas été suffisant pour permettre au Marocain d’accéder aux demi-finales.

Le tireur Mohamed Remmah est, à l’issue de la première journée de qualifications, classée 28e dans l’épreuve de trap. La deuxième partie des qualifications se tiendra dans la journée du 8 août.

La mauvaise nouvelle des JO

Le boxeur Hassan Saada, inscrit dans la catégorie poids mi-lourds homme -81 kg,  a été déclaré forfait pour son 16e de finale face au Turc Mehmet Nadir Unal. Saada a, pour rappel, été placé en détention après avoir été accusé d’agressions sexuelles sur deux femmes de chambres travaillant dans le village olympique.

Les athlètes marocains qui concourrent aujourd’hui

Hormis, la deuxième partie de l’épreuve qualificative du trap, le Maroc sera impliqué dans l’épreuve de canoë-kayak monoplace femmes où participe l’athlète Hind Jamili. Âgée de 17 ans, Jamili est la plus jeune kayakiste à participer à cette épreuve qui débute à 17h10 GMT.

Lire aussi: Hind Jamili, 16 ans, représente le Maroc aux jeux olympiques 2016

Le compte Twitter que l’on aimerait avoir

À l’occasion de ces Jeux Olympiques, le Washington Post peut compter sur un community manager de poids. En effet, le quotidien américain peut compter sur l’aide du compte @wpolympicsbot qui assure des centaines de comptes rendus de résultats olympiques en temps réel, et sans intervention humaine sur le site d’informations du quotidien et sur Twitter.

La belle histoire des JO

C’est celle de Yusra Mardini, athlète syrienne participant aux Jeux Olympiques. Agée de 18 ans, la réfugiée syrienne désormais installée en Allemagne, appartient à la délégation des dix athlètes réfugiés réunis par le Comité international olympique. Fuyant la guerre dans son pays, elle a, avec l’aide de sa sœur et d'une autre femme sachant nager, poussé une embarcation de dix-huit passagers pendant trois heures en direction de l’île grecque de Lesbos. Bien qu’ayant remporté sa série au 100 m papillon femme, l’athlète n’est pas parvenue à se qualifier pour la finale de cette épreuve. Elle concourra le 10 août à l’occasion de l’épreuve qualificative du 100 mètres nage libre.

 

 

 L'image du jour

 

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss