Politique

L'ONU loue la politique du Maroc dans l'intégration des migrants

Crédit : ONU
L'ONU loue la politique du Maroc dans l'intégration des migrants
juin 16
15:36 2016
Partager

Dans un rapport publié par l'experte indépendante de l'ONU sur les droits de l'homme et la solidarité internationale, Mme Virginia Dandan, la politique marocaine de protection et d'intégration des migrants est mise en valeur.

Un nouveau rapport de l'ONU sur les droits de l’homme au Maroc, dévoilé jeudi 16 juin par l’experte internationale Mme Viriginia Dandan, met en valeur la politique marocaine dans la protection et l'intégration des migrants. Cette publication, relayée par MAP, jeudi 16 juin fait suite à la visite officielle effectuée par Mme Virginia Dandan en janvier, pour « évaluer les bonnes pratiques de solidarité internationale à travers la coopération pour le développement. »

L'experte s'est en effet félicitée des « efforts déployés ces dernières années pour promouvoir la solidarité avec les migrants et faciliter leur intégration dans la société. » Mme Virginia Dandan y évoque, notamment, les travaux initiés par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), en affirmant : Il s’agit « d’un mécanisme humanitaire clé qui bénéficie à neuf millions de personnes, dont une bonne partie en milieu rural. »

Indiquant que l'intégration des migrants se fait « sur un pied d’égalité avec les citoyens », le rapport des Nations-unies rappelle, en outre, que le Maroc a réalisé l'essentiel des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), en mettant en œuvre un modèle de développement à l'échelle régionale : « La solidarité internationale est reconnue à plusieurs niveaux dans la Constitution marocaine, avec un accent particulier sur l’engagement du pays en faveur de partenariats fructueux et solidaires avec les autres États », a indiqué Mme Virigina Dandan. La responsable onusienne ajoute que le Maroc avait réussi à impliquer la société civile dans différents projets.

En janvier, Virginia Dandan s’était rendue au Maroc pendant cinq jours. À cette occasion, l’experte de l’ONU avait rencontré des représentants des institutions étatiques spécialisés dans la coopération internationale, et s’était entretenue avec des organisations de la société civile œuvrant pour l’avancement des droits économiques, sociaux et culturels au Maroc.

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss