Culture

Mouloud Achour : «Choumicha est une visionnaire»

Mouloud Achour : «Choumicha est une visionnaire»
juin 06
11:45 2016
Partager

Après le succès de son site Clique.tv, Mouloud Achour lance, avec les journalistes français Mehdi et Badrou, la revue Téléramadan. Objectif : battre en brèche les clichés sur l'islam. 

Le 6 juin, qui marque le début du mois de ramadan en France, sort le premier numéro de la revue française Téléramadan. Après avoir lancé Clique.tv en 2014, un site Web qui s'intéresse à la fois à la culture urbaine et aux populations des quartiers populaires, Mouloud Achour s'associe avec le duo de journalistes Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah dans une nouvelle aventure sur papier glacé. Leur visée est d'apporter un nouveau regard sur l’islam à travers l'art et la littérature. Si le contenu de la revue reste (volontairement) mystérieux, les premiers participants donnent une idée de la diversité des points de vue. Au programme, entre autres, la célèbre Choumicha, l'actrice Oulaya Amamra, l'écrivaine Faïza Guène, le rappeur Médine ou encore le photographe Raymond Depardon. Telquel.ma a rencontré Mouloud Achour qui a parlé des médias français, de sa vision du journalisme et de notre célèbre présentatrice d'émissions culinaires.

Comment est né Téléramadan ?

Tout est parti d’une blague avec Mehdi et Badrou. Au début, le nom nous faisait rire mais, petit à petit, l’actualité qui concernait les musulmans en France nous a fait de moins en moins rire. En fait, on ne trouvait plus de choses à lire qui nous comprenait et, quand on allumait la télé, on se sentait insultés en permanence. Du coup, plutôt que de répondre par la colère et par la frustration, on s’est dit qu’on allait réunir tous les gens talentueux autour de nous et qu’on allait leur demander de réfléchir et d’écrire des textes.

Et que vient faire Choumicha dans Téléramadan ?

La pratique du ramadan est le thème principal de la revue donc on voulait alterner la réflexion le jour et la cuisine la nuit. Très naturellement, on a pensé à Choumicha. Elle est un modèle de réussite dans le sens où il y a quelque chose de très moderne dans sa façon de raconter la cuisine. J’ai fait une très longue interview avec elle dans Téléramadan.

Donc vous n’avez pas parlé que de cuisine…

On a aussi parlé de transmission des traditions, de la place des musulmans dans le monde, de l’importance de pouvoir communiquer certaines valeurs à travers la cuisine, de son business… Je le redis, pour moi c’est une visionnaire et c’est quelqu’un que je respecte beaucoup. J’espère que les amateurs de Choumicha commanderont le premier numéro.

Vous avez fondé une maison d'édition qui s'appelle Le Grand Remplacement, et qui édite Téléramadan. Pourquoi ? 

Oui ! On a fondé cette maison d’édition parce qu’en plus de la revue, on va publier des versions plus longues des textes, des romans, des essais, des poésies… Bref, on veut aider les plumes en lesquelles on croit.

Dans Clique.tv, vous avez interviewé des intellectuels comme Alain Badiou et Emmanuel Todd. C’est déjà une forme d’engagement, non ?

Ça n’est pas forcément engagé, on fait simplement notre métier. Alain Badiou est le philosophe français le plus lu au monde et la ligne de Clique.tv c’est qu’on est connecté au monde actuel, pas à l’actualité. Donc, pour nous, tous les gens qui font passer des idées incarnent le monde d’aujourd’hui. Ça va de Kanye West à Alain Badiou.

teleramadan-cover_1024x1024

Mouloud Achour entretien savamment le mystère autour de sa revue.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss