Maroc

Plus que «quelques réglages» avant le blocage total de la VoIP au Maroc

Photo d'illustration. Crédit : Senado Federal/ Flickr
Plus que «quelques réglages» avant le blocage total de la VoIP au Maroc
janvier 12
13:54 2016
Partager

Ce n’est qu’une question de temps avant que WhatsApp, Viber, Skype et applis similaires ne soient totalement bloquées au Maroc,  nous assure une source chez Méditel.

Depuis plusieurs semaines  les opérateurs Maroc Telecom, Inwi et Meditel ont bloqué les appels WhatsApp, Viber et Skype au grand dam des usagers. Mais le blocage ne touchait  jusque là que les appels effectués sur les réseaux 3 G et 4G. L’interdiction va désormais être étendue aux appels via le réseau domicile, c’est à dire qui passent par le wifi. Ce n’est qu’une question de temps comme nous nous explique le deuxième opérateur du pays Méditel.

« Le blocage sera également effectif sur le réseau wifi pour toute application qui donne accès à la voix IP. Il ne reste que quelques réglages techniques à faire pour que les appels soient définitivement coupés » nous explique un responsable chez Méditel, sous couvert d’anonymat. Ce dernier précise  que « cette opération de blocage revient à l’opérateur Maroc Télécom » qui domine le secteur de l’ADSL au Maroc.

Notons que pour expliquer le blocage de ces appels, une mesure appliquée par de rares pays dans le monde, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a avancé plusieurs jours après la coupure inexpliquée des communications via Skype, WhatsApp et Viber, que ces applications « ne remplissent pas toutes les conditions requises pour être en conformité avec la réglementation en vigueur » et qu’ils représentent un « manque à gagner » pour les trois opérateurs marocains.

Le parc Internet mobile enregistre près de 13 millions d’abonnés, alors que celui de l’internet fixe (ADSL) compte près de 1,08 million d’abonnés selon les chiffres du troisième trimestre 2015 publiés par l’ANRT.

Lire aussi : Comment contourner le blocage des applications de VoIP ?

Tags
Partager

Lire aussi