Maroc

Vers la suppression des retraites des parlementaires?

Crédit : Yassine Toumi
Vers la suppression des retraites des parlementaires?
décembre 31
15:13 2015
Partager

Trois partis, le PJD, le PAM et l'UC réclament désormais la révision du système de retraite pour les parlementaires.

Depuis les propos de la ministre Charafat Afailal, et sa fameuse déclaration sur les "deux sous" gagnés par les ministres, la polémique enflait. Les critiques des citoyens, notamment sur les réseaux sociaux, ont donné leurs fruits semble-t-il. L'affaire vient désormais de franchir l'hémicycle. Des députés de trois formations politiques, -le PJD au gouvernement, le PAM et l'UC- se sont saisis du débat pour promettre une remise en question de fond en comble du système actuel.

Lire aussi : Retraites: que touchent nos ministres et nos parlementaires?

Première proposition, celle du député PJD Abdelaziz Aftati, qui envisage deux scenarii. «C'est soit la suppression des retraites pour les parlementaires, soit l'alignement de celles-ci sur le système de retraite » classique des fonctionnaires, nous explique-t-il. Jusque-là, les parlementaires percevaient leur "retraite" dès la fin de leur mandat, sans attendre l'âge légal comme pour les autres catégories socioprofessionnelles.  Le PJD envisage également de revoir le taux de cotisation des parlementaires pour que ces derniers ne perçoivent qu'une indemnité minime au terme de leur mandat.

Comme pour se dédouaner de surfer sur la vague d'indignation populaire, Abdelaziz Aftati nous assure que son parti a travaillé sur cette question «depuis l'année dernière (...) avant même qu'il n'y ait cette récente polémique".

La proposition originale de l'UC

Du côté du PAM (Parti authenticité et modernité), la piste est similaire à celle du PJD mais va un petit peu plus loin. Le pamiste Aziz Benazouz, cité par Akhbar Al Yaoum du 31 décembre, propose que les parlementaires cotisent seuls, sans bénéficier de la part versée par l’institution du parlement. Concernant l'âge de départ, le PAM préconise les même modalités que celles proposées par les pjdistes.

Dernière idée, celle du tonitruant président du groupe parlementaire à la Chambre des conseillers, Driss Radi. Selon Hespress, ce dernier souhaite que la totalité de la retraite des parlementaire soit transférée vers une nouvelle caisse... pour stimuler l'emploi des diplômés chômeurs.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss