Maroc

Driss Lachgar "refuse" tous les résultats des élections

Driss Lachgar. Crédit: Rachid Tniouni
Driss Lachgar "refuse" tous les résultats des élections
octobre 06
13:07 2015
Partager

Driss Lachgar a remis en question tous les résultats du scrutin, rejetant la responsabilité sur le gouvernement. Pour autant, il ne compte pas aller en justice.

Il avait quasiment disparu depuis le scrutin du 4 septembre. Driss Lachgar s’est rappelé aux bons souvenirs de ses adversaires politiques avec une sortie pour le moins tonitruante. Lors d’une conférence de presse tenue mardi 6 octobre à Rabat, le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a remis en question tout le processus électoral, et fustigé le gouvernement Benkirane.

« Les élections sont caduques et nous refusons tous les résultats », a lancé le leader de l’USFP devant une assistance médusée par une telle annonce. Lachgar a dénoncé des irrégularités et l’utilisation de l’argent, allant même jusqu’à qualifier de « processus truqué » le scrutin. « Il y a une volonté de revenir en arrière » et des « méthodes du tiers monde », s’est-il même emporté.

Interrogé par Telquel.ma, le Premier secrétaire de l’USFP a estimé que « le gouvernement a failli dans l'organisation des élections » et a accusé des candidats mais aussi « quelques représentants de l’autorité locale dans certaines régions » d’avoir participé aux irrégularités. « Nous avons des dossiers et des informations démontrant que l’USFP était visée », nous a-t-il ajouté.

Pour autant, et malgré la gravité des accusation qu’il porte, Driss Lachgar n’a pas l’intention de porter ces affaires devant la justice, pas plus qu’il n’entend démissionner. « Il y aura une évaluation des résultats et les instances du parti se réuniront pour sortir avec une vision commune », s’est-t-il contenté de répondre.

Lire aussi: Chambre des conseillers: Hassad et Ramid enquêtent sur l’achat de voix

Interrogé par Telquel.ma sur le fait qu’une débâcle électorale de l’Union socialiste était prévisible à cause des dissensions internes, Driss Lachgar botte en touche : « je ne nie pas l’existence de problèmes organisationnels mais cela montre la vigueur du parti », estime-t-il, promettant un grand rassemblement des forces de gauche lors de la commémoration du 50ème anniversaire de la disparition de Mehdi Ben Barka, le 29 octobre 2015.

Lire aussi : Elections communales: Le PJD s’accapare les grandes villes

Lire aussi: Elections: les 12 nouveaux présidents de régions passés à la loupe

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss