Economie

Maroc Telecom endetté après l'acquisition de ses filiales en Afrique

Crédit : Jean-Paul Viguier et Associés
Maroc Telecom endetté après l'acquisition de ses filiales en Afrique
juillet 23
14:08 2015
Partager

Maroc Telecom a dévoilé ses résultats consolidés pour le compte du premier semestre de l’année 2015. Si le bénéfice du groupe a baissé de 8%, sa dette s'est creusée de 58%.

L’opérateur historique, Maroc Telecom,  a présenté, le 23 juillet ses résultats financiers comptant pour les six premiers mois de l’année 1015. Les chiffres révèlent qu’à la fin  du mois de juin 2015, le groupe a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires de 13,9%, évalué à 16,583 milliards de dirhams. L’opérateur explique dans un communiqué que cette performance est « due à l'intégration des six filiales africaines dans le périmètre du groupe ».

L'opération d'acquisition de nouvelles filiales en Afrique est également à l'origine du creusement de la dette nette consolidée de Maroc Telecom. Le groupe annonce une dette qui s'est établie à 15 milliards de dirhams soit une hausse de 58%. En plus de «l’acquisition pour 474 millions d'euros (soit plus de 5, 11 milliards de dirhams) des nouvelles filiales », le groupe explique  également que cette hausse de la dette est due « à l’augmentation de 12,7% des dividendes versés aux actionnaires des entités du groupe Maroc Telecom». Cependant l'opérateur précise que la dette nette ne représente que «0,9 fois le résultat opérationnel avant amortissements (l’EBITDA) annualisé du Groupe ».

Le bénéfice du groupe en baisse de 8 %

De même, l'acquisition des filiales en Afrique explique la baisse de 8 % du bénéfice du groupe par rapport au premier semestre de l’année précédente, des bénéfices évalués à 3,073 milliards de dirhams. L'opérateur explique aussi cette chute par  « la baisse de l’activité de l’opérateur au Maroc » .

Autre chiffre annoncé par l'opérateur historique, celui du résultat opérationnel avant amortissements (EBIDTA). Maroc Telecom a enregistré une baisse du résultat opérationnel avant amortissements de 2% par rapport aux six premiers mois de 2014 qui s’est établi à environ 5,351 milliards de dirhams. Ce recul est lié « principalement à la baisse de l’EBITDA et à l’augmentation de la charge d’amortissement», indique l’opérateur historique.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss