Société

A l'est de Casablanca, l'eau de mer désormais dépolluée

Crédit : DR.
A l'est de Casablanca, l'eau de mer désormais dépolluée
mai 14
14:49 2015
Partager

Le collecteur d’eaux usées du littoral Est de Casablanca est désormais opérationnel. Il devrait permettre de réduire la pollution du milieu urbain et marin.

C’est un projet à 1,45 milliard de dirhams, qui consiste en un vaste collecteur d’eaux usées censé mettre fin à la pollution du littoral Est de Casablanca. Sur les 24 kilomètres entre le port de la capitale économique et Mohammedia, des intercepteurs côtiers recueillent les rejets de pollution liquide qui se faisaient jusqu’à présent directement dans l’océan. L’eau polluée subit ensuite un assainissement dans la station de prétraitement de Sidi Bernoussi, baptisée « Eaucéan ». L’eau y est grossièrement filtrée, dessablée et dégraissée avant d’être rejetée dans l’océan, via une canalisation sous-marine à 2,2 kilomètres des côtes.

L’ensemble du « système antipollution » est exploité par la filiale du groupe Suez Environnement, la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), par ailleurs déléguée à la distribution de l’eau, de l’électricité et de l’éclairage public du Grand Casablanca. Lors de l’inauguration mercredi 13 mai, en présence du roi Mohammed VI, le directeur général de la Lydec a affirmé que « grâce à ce projet, opérationnel depuis un mois, les eaux de mer de la zone sont désormais d’une très grande qualité ».

D’après la MAP, Casablanca bénéficie désormais d’un taux de dépollution de 100 %. Cela implique que le volume de pollution éliminée est égal à celui de la pollution produite, pour se mettre en conformité avec les normes en vigueur s’agissant des rejets en milieu marin.

Lire aussi : Loi sur le littoral : les dérogations trop nombreuses pour le CESE

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss