Maroc

Moulay Yacoub: Benkirane accuse l’Istiqlal d’avoir acheté les élections

Abdelilah Benkirane. Crédit: Yassine Toumi
Moulay Yacoub: Benkirane accuse l’Istiqlal d’avoir acheté les élections
février 09
15:10 2015
Partager

Benkirane accuse l’élu de l’Istiqlal à Moulay Yacoub d’avoir « acheté les voix des électeurs » et déclare que le PAM est atteint de « sida politique ».

Lors d’une réunion organisée les 7 et 8 février avec les conseillers de son parti, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s’est montré virulent contre des partis de l’opposition en envoyant, cette fois-ci, des attaques ad hominem au secrétaire général de l’Istiqlal Hamid Chabat et à son élu à Moulay Yacoub Hassan Chehbi, ainsi qu'au secrétaire général adjoint du PAM, Ilyas El Omari.

« Hassan Chehbi a acheté les voix des électeurs »

Sur la très disputée élection de Moulay Yacoub, remportée par Hassan Chehbi de l’Istiqlal qui a devancé le PJDiste Mohamed Youssef de 2 483 voix, Benkirane a affirmé que le scrutin avait été « biaisé » et que l’élu istiqlali avait acheté « les voix des électeurs ». Et d’ajouter que le PJD n’acceptera son échec lors de cette élection que si « l’élu, dont la réputation laisse à désirer, prouve qu’il n’a pas donné de l’argent aux habitants de Moulay Yacoub ».

Chabat, protecteur des dealers de drogue ?

Les attaques du chef du gouvernement contre le parti de la balance ne se sont pas arrêtées là. Il s’en est pris à Hamid Chabat en s’interrogeant sur sa fortune ainsi que sur les alliances qu'il a passées "pour garder son poste de maire de Fès». « Chabat, de par sa fonction, n’hésite pas à arrondir sa fortune en prenant de l’agent à droite et à gauche », a déclaré Benkirane. Et d’ajouter que « le maire de Fès affirme aux barons de la drogues qu’il peut garantir leur protection pour leur soutirer de l’argent ».

Ilyas El Omari, « un sale gosse » et un « mafieux »

Quant au secrétaire général adjoint du PAM, Ilyas El Omari, le chef du gouvernement l’a tout simplement traité de « sale gosse » et de « mafieux » ; avant d'ajouter que le PJD n’a pas de leçons à recevoir d’un parti rassemblant des « menteurs corrompus ».  Benkirane tacle El Omari en rappelant les accusations de Chabat en 2012« Omari a récolté de l'argent des dealers de drogue et en utilisant des éléments de la police judiciaire d’Al Hoceima pour menacer ses adversaires politiques ».

Telquel.ma a tenté d'obtenir des réactions de la part de Hamid Chabat et d'Ilyas El Omari, sans succès.

Précédemment, El Omari avait accusé des députés du PJD d’avoir bénéficié de lots de terrains à Hay Riad de la part du ministère de l’Intérieur et du maire de la ville de Rabat entre 2003 et 2009, Omar Bahraoui. Face à ces accusations, Benkirane a défié El Omari « de présenter des preuves et de donner des informations sur ces ministres ou parlementaires du PJD ».

Sur la phrase de Benkirane « le mien est plus grand que le tien », qui a fait le tour des réseaux sociaux et des médias, celui-ci a déclaré que son interprétation par les membres du PAM a été malsaine et « obscène » et qu’il ne faisait guère allusion à la sexualité mais plutôt au parti : « Cette mauvaise interprétation de cette phrase ne peut être faite que par des fous et des soulards ». Et que le PAM est atteint de la maladie du « sida politique ».

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×