L'UE appelle Alger à revenir sur la suspension du traité de coopération avec Madrid

L'Union européenne a appelé jeudi les autorités algériennes à "revenir sur leur décision" de suspendre le traité de coopération avec l'Espagne et a jugé "extrêmement préoccupante" la situation ainsi créée par un "partenaire important" pour la stabilité régionale.

Par

L'Union européenne. Crédit: AFP

La décision de l’Algérie est extrêmement préoccupante », a estimé Nabila Massrali, la porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

« Nous appelons l’Algérie à revoir sa décision » et à la reprise du dialogue entre l’Espagne et l’Algérie « afin de surmonter les désaccords actuels », a-t-elle ajouté. « Nous évaluons l’impact de cette décision » pour le traité entre l’Algérie et l’UE, a-t-elle également indiqué.

L’Algérie a suspendu mercredi un « traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération » conclu en 2002 avec l’Espagne, après le revirement de Madrid sur le Sahara qui l’amène à s’aligner sur la position du Maroc. L’Espagne a dit « regretter » la décision d’Alger.

à lire aussi

Convoqué par le Sénat, le premier ministre espagnol a défendu, hier, la nouvelle position de son gouvernement la qualifiant de « politique d’Etat ».

Pour sa part, le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Albares a déclaré que son pays analysait la situation pour donner une réponse « adéquate, sereine, constructive, mais aussi ferme dans la défense des intérêts de l’Espagne et des intérêts des entreprises espagnoles ».

Suite à l’annonce de la présidence, des banques algériennes ont gelé les prélèvements automatiques liés aux opérations de commerce extérieur de produits et services depuis et vers l’Espagne.

(avec AFP)