L’interrogatoire de Hubert Lyautey : “Au Maroc, nous nous sommes trouvés en face d’un empire historique et indépendant”

DR

Smyet bak ?

Just Lyautey.

Smyet mok ?

Laurence Charlotte Grimoult de Villemotte.

Nimirou d’la carte ?

Si je devais donner un numéro, ce serait celui de mon fauteuil à l’Académie française, le 14.

Vous avez participé à la colonisation de l’Algérie, puis du Maroc. Quelle différence faites-vous entre les deux ?

Alors que nous nous sommes trouvés en Algérie en face d’une véritable poussière, d’un état de choses inorganique, où seul le pouvoir constitué était celui du dey turc effondré dès notre venue, au Maroc, au contraire, nous nous sommes trouvés en face d’un empire historique et indépendant, jaloux à l’extrême de son indépendance, rebelle à toute servitude, avec sa hiérarchie de fonctionnaires, sa représentation à l’étranger, ses organismes sociaux dont la plupart subsistent toujours.

Vous avez tout de même soumis une partie du Maroc par les armes…

Il ne faut jamais l’oublier, nous ne sommes pas ici des conquérants, nous y sommes des pacificateurs. Ce peuple dans sa grande majorité, dans son…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés