Le Maroc veut stocker l’hydrogène dans les cavités salines de Mohammedia

En marge du World PtX Summit à Marrakech, HDF Energy et la Somas ont annoncé un projet de stockage de l’hydrogène vert dans les cavités de la mine de sel de Mohammedia.

Par

Une des premières usines au monde de production d'hydrogène vert sur le site du "Shell Energy an Chemicals Park Rheinland" du géant pétrolier anglo-néerlandais Shell à Wesseling, dans l'ouest de l'Allemagne, le 2 juillet 2021. Crédit: Ina FASSBENDER / AFP

Durant le World PtX Summit, qui se tient à Marrakech du 22 au 24 juin, HDF Energy et la Somas (Société marocaine de stockage) ont annoncé le développement d’un projet de stockage d’hydrogène. Dénommé Melhy Project, il permettra le stockage de ce gaz dans les cavités de la mine de sel de Mohammedia.

Le Melhy Project permettra de stocker l’équivalent de 10 gigawatts (GW) d’électricité, ce qui correspond à 6 heures de la consommation électrique de Casablanca.

La première phase du projet concerne les études de faisabilité, qui verront la participation de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), l’Université Ibn Tofail de Kénitra, l’entreprise espagnole Enagas ainsi que la Green Energy Park, plateforme de recherche de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Le stockage de l’hydrogène est un des éléments du plan d’action de la feuille de route de l’hydrogène vert, publié en 2021 par le ministère de l’Énergie. Le royaume vise à être pionnier dans la production et l’export de ce gaz, essentiel à la transition énergétique mondiale.

à lire aussi