Eau, assainissement, électricité : l’ONEE veut bénéficier de financements suisses

En rencontrant une délégation économique venue de la Suisse, le directeur général de l'ONEE Abderrahim El Hafidi a présenté les projets marocains qui pourraient capter des capitaux helvétiques. Une occasion pour pousser quelques dossiers dans les domaines de l'eau, de l'électricité et l'assainissement liquide.

Par

Devant les élus, le DG de l'ONEE, Abderrahim El Hafidi, a annoncé pour 2022 une dette colossale et des pertes records. Crédit: MAP

Vers des financements suisses pour l’ONEE ? La perspective semble proche depuis la rencontre le 19 mai dernier entre Abderrahim El Hafidi, le directeur général de l’Office national de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE) et Dominique Aubert, le vice-président Senior de l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV).

Tenue à Rabat en présence de Youness El Hachimi, le conseiller commercial et scientifique à l’Ambassade de Suisse au Maroc, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du lancement par la SERV d’une nouvelle initiative relative au financement des projets d’infrastructures « Pathfinding Initiative », indique l’ONEE dans un communiqué.

Cette initiative  a pour objectifs d’identifier et d’examiner activement les projets d’infrastructures internationaux qui nécessitent un financement dans des secteurs où les entreprises suisses sont réputées pour leur expertise. A cette occasion, El Hafidi a mis l’accent sur les grands projets d’infrastructure menés par l’ONEE dans les domaines de l’électricité, de l’eau potable et de l’assainissement liquide.

à lire aussi

Dans le détail, il s’agit de projets structurants dans le cadre du programme d’investissement ambitieux de l’Office pour la période 2022-2030 et qui pourraient s’inscrire dans la « Pathfinding Initiative ». Suite à la discussion qui a porté sur les mécanismes et les modalités de financement de cette nouvelle initiative suisse, le DG de l’ONEE a proposé la mise en place d’une Task Force qui sera chargée d’établir le cadre de partenariat entre les parties marocaine et suisse.

Cette coopération maroco-suisse devrait se faire à travers l’élaboration d’un mémorandum d’entente (MoU) et l’identification de projets d’infrastructure qui pourraient recourir à ce type de financement, relève le communiqué. L’entente entre les parties marocaine et suisse devrait aussi concerner la coopération Sud- Sud avec les pays d’Afrique Subsaharienne.

Dans ce sens, il a été convenu d’explorer les possibilités de coopération triangulaire en mobilisant des financements suisses dans les domaines de l’électricité, de l’eau potable et de l’assainissement liquide.

A l’issue de la rencontre, la délégation suisse a effectué une visite à l’Institut international de l’Eau et de l’Assainissement de l’ONEE afin de s’enquérir de l’expertise de l’Office en matière d’assistance technique, de formation et de renforcement des capacités à l’échelle nationale et internationale.

(avec MAP)