Programme Forsa : plus de 100.000 dossiers de projets déposés sur la plateforme digitale

Plus de 100.000 dossiers de projets, dans différents secteurs d’activité et de toutes les régions du royaume, ont déjà été déposés sur la plateforme digitale dédiée au programme Forsa.

Par

Lancement du programme gouvernemental Forsa par Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire. Crédit: MAP

Deux semaines à peine après son lancement officiel, le programme Forsa connaît un engouement certain auprès de milliers de jeunes Marocains porteurs de projets. Plus de 100.000 dossiers de projets, dans différents secteurs d’activité, et de toutes les régions du royaume, ont déjà été déposés sur la plateforme digitale www.forsa.ma, indique un communiqué du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire.

La répartition des projets déposés par les candidats est en parfaite adéquation avec la répartition de la population, ce qui montre l’intérêt du programme pour tous les Marocains, quelle que soit leur provenance, fait savoir la même source.

Par région, Grand Casablanca-Settat s’accapare 20 % des projets déposés, suivi par Rabat-Salé-Kénitra (13 %), Fès-Meknès (12 %), Marrakech-Safi (12 %), Tanger-Tétouan (10 %), Souss-Massa (9 %), l’Oriental (7 %), Béni Mellal-Khénifra (6 %), Drâa-Tafilalet (5 %), Laayoune-Sakia El Hamra (3 %), Guelmim-Oued Noun (2 %) et Dakhla-Oued Eddahab (1 %).

1,25 milliard de dirhams pour 2022

Lancé en exécution des hautes orientations royales visant à soutenir et renforcer l’entrepreneuriat des jeunes, le programme Forsa s’inscrit dans la perspective d’encourager les jeunes entrepreneurs à amorcer leurs projets, accéder à une autonomie financière et contribuer à la création de richesses dans le pays, note le communiqué.

Les projets soumis sur la plateforme seront examinés dans les prochains jours par des experts qui évaluent, d’une part, le niveau d’engagement du candidat et, de l’autre, la faisabilité du projet et son potentiel de développement pour la région, souligne le communiqué, précisant que les 10.000 candidats sélectionnés seront ensuite invités pour un entretien avec un expert au niveau de leurs régions. À l’issue de cette étape, leurs dossiers seront évalués lors d’une commission régionale qui entérinera les candidatures retenues.

à lire aussi

Les candidats bénéficieront d’une formation en e-learning avec des modules ciblés leur permettant de construire leur projet de manière rigoureuse. Les projets les plus prometteurs bénéficieront d’un accompagnement par des incubateurs soigneusement sélectionnés par région pendant 2,5 mois jusqu’à la réalisation effective de leurs projets.

À la suite de la formation ou l’incubation selon les cas, les lauréats bénéficieront, s’ils le désirent, d’un financement sous forme de prêt d’honneur à taux 0 %, allant jusqu’à 100.000 dirhams, dont une subvention de 10.000 dirhams pour l’ensemble des projets retenus. Ce financement devra être remboursé sur une durée maximale de 10 ans, avec un différé de 2 ans.

Les porteurs de projets peuvent déposer directement leur dossier en ligne via la plateforme digitale dédiée : www.forsa.ma ou demander assistance auprès des Desks Forsa ouverts à cet effet dans les 12 régions. Un Centre de relation clientèle (5544) est également mis à la disposition des porteurs de projets. Son rôle est de les orienter tout au long du processus, qu’il s’agisse de demandes d’informations, de candidature via la plateforme, ou encore de prises de rendez-vous pour les entretiens.

Pour rappel, le programme Forsa a été déployé dans l’ensemble des régions du royaume au profit des jeunes de plus de 18 ans. La participation au programme n’exige ni diplômes, ni qualification ni expérience, mais plutôt une idée de projet.

Annoncé par le gouvernement le 11 mars dernier, ce programme ambitieux dispose d’une enveloppe de 1,25 milliard de dirhams pour la seule année 2022. Un budget qui permettra d’accompagner les porteurs de projets depuis la phase d’idéation jusqu’à la réalisation effective, d’ici fin 2022.

(avec MAP)