Phosphates : à Benguerir, l’UM6P lobbye et lève le voile sur la problématique du cadmium

Santé, agriculture et alimentation sont les principaux thèmes abordés lors de la dernière édition des Tables rondes de l’Arbois, organisée à l’UM6P de Benguerir les 9 et 10 mars. Un événement de vulgarisation scientifique, mais aussi une plateforme de lobbying pour l’OCP.

Par

“En Chine, les dépôts de cadmium provenant de la pollution de l’air sont plus importants que ceux apportés par les fertilisants”, plaide Erik Smolders, expert invité aux 12e Tables rondes de l'Arbois, à l'UM6P. Crédit: Capture d'écran / YouTube

Nourrir le monde : les enjeux, les limites”, tel était le titre ambitieux des 12e Tables rondes de l’Arbois, tenues pour la première fois à l’extérieur de la France, à Benguerir. Ces rencontres organisées par un think tank français ont regroupé une quarantaine de personnalités scientifiques et de l’agro-industrie. Selon le communiqué officiel, l’objectif de ces colloques est de donner à “réfléchir sur les dernières innovations scientifiques en les mettant à la disposition des citoyens, industriels et décideurs”. D’habitude organisé dans le sud de la France, cette année, c’est l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) qui a accueilli l’événement, les 9 et 10 mars 2022. En plein conflit russo-ukrainien et son impact sur la sécurité alimentaire, ce colloque a permis de donner la parole à des intellectuels, des représentants de la communauté scientifique, d’organisations internationales, mais aussi à des lobbyistes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés