Ne reculer devant aucun sacrifice. Le recrutement des soldats et travailleurs marocains durant la Première Guerre mondiale

Épisode 1. Entrée dans une guerre totale, la France fait appel à ses colonies pour recruter travailleurs et soldats. Protectorat français depuis 1912, le Maroc fournit près de 85.000 hommes envoyés dans les tranchées et les usines de guerre. Parmi eux, des travailleurs d’à peine 13 ans. Massif, ce recrutement dans tout l’empire colonial déclenchera des vagues de contestation. 

Par

Dès 1914, les premiers soldats partent de l’intérieur et du sud du Maroc vers les ports de Marseille, Le Havre ou encore La Rochelle. Crédit: DR

Plus de 500.000 hommes dits indigènes ont participé à l’effort de guerre français dans l’armée, l’industrie ou l’agriculture. Originaires d’Afrique et d’Asie, quittant leur pays pour la métropole, ils forment alors la première vague d’immigration choisie du XXe siècle, en France.

Une colonie insoumise

Au début du XXe siècle, le Maroc reste l’un des seuls pays n’appartenant pas à une puissance européenne, bien que convoité par la France, l’Espagne et l’Allemagne. Constitué de tribus, dont certaines sont ralliées au sultan, il devient un protectorat français en 1912. Mais le pays reste insoumis et la France s’enfonce dans la Guerre de pacification, jusqu’en 1937. Gouverneur du Maroc, le général Lyautey recrute une armée de métier, incorporée aux bataillons coloniaux. Au…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés