Réseaux sociaux : TikTok, un espace de liberté pour la communauté LGBTQIA+ marocaine

Le réseau social TikTok a conquis la communauté LGBTQIA+ marocaine. Lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres s’y expriment sans restreintes et s’insurgent contre “le conservatisme oppressant” de la société. L’application chinoise devient ainsi un lieu de militantisme de leur identité. Pour TelQuel, des membres influents de cette communauté témoignent.

Par

Le siège de TikTok à Culver City, en Californie, le 17 novembre 2020. Crédit: Valérie Macon / AFP

C’est un lieu de libération, un espace où j’ai pu devenir ouvertement moi-même pour la première fois de ma vie.” C’est avec ces mots que Wafaa*décrit TikTok à TelQuel. À 22 ans, cette jeune lesbienne tangéroise reste marquée par les difficultés rencontrées à l’adolescence lorsqu’elle a découvert son orientation sexuelle. Notre jeune interlocutrice n’est pas la seule à utiliser le réseau social chinois, le sixième le plus utilisé par les Marocains, selon le dernier rapport du site Data Reportal. En peu de temps, TikTok est devenu l’espace d’expression privilégié des minorités sexuelles dans le royaume. Cette application est désormais une fenêtre ouverte sur la “scène queer” marocaine. Les membres de la communauté LGBTQIA+ (regroupant les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres/transsexuelles, queers…) y affirment haut et fort leur différence. Chacun le fait à…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés