Hakim El Karoui : “Il faudrait que la France comprenne que le Maroc n’est plus son obligé”

La relation "particulière" entre le Maroc et la France s'est-elle détériorée sous le mandat d'Emmanuel Macron ? Un changement de dynamique s'est en tout cas opéré, le royaume passant peu à peu d'ami à concurrent, estime l'essayiste et conseiller en stratégie Hakim El Karoui, proche du président français.

Par et

Senior fellow à l’Institut Montaigne, spécialiste de géopolitique, Hakim El Karoui se positionne en acteur du dialogue entre l’Europe et l’Afrique.

Hakim El KarouiCrédit: Eric PIERMONT / AFP
Auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam de France, il a publié, en mai dernier, La stabilité du Maghreb : un impératif pour l’Europe, un plaidoyer pour intégrer “l’étranger proche” dans le plan de relance européen. Celui dont la presse française estime qu’il a l’oreille d’Emmanuel Macron expose une vision réaliste des relations entre le Maroc et une France qui perd son aura dans les pays d’Afrique du Nord et du monde arabe : “Il y a de la surprise du côté français parce qu’ils se croient encore essentiels et indispensables”, explique-t-il. Et de revenir sur le changement de dynamique…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés