Yema, la plateforme de VOD sur le monde arabe qui veut “résoudre les conflits familiaux”

Depuis un an, trois jeunes Françaises travaillent sur un projet de plateforme de vidéos à la demande (VOD) qui proposera des films issus de tout le monde arabo-musulman, “du Maroc à l’Iran”. Genèse, stratégie éditoriale, business plan… Elles nous disent tout sur cet ambitieux objet qui devrait voir le jour d’ici au début de l’année 2022.

Par

La plateforme de streaming Yema devrait être mise en ligne début 2022. Crédit: DR

Yema a à sa tête Juliette Gamonal, Léa Taieb et Marine Zana, trois femmes issues d’horizons distincts mais qui portent un projet commun : réunir sur une même plateforme des films de toute la zone MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord, allant du Maroc à l’Iran).

Début 2022, les premiers films devraient être accessibles exclusivement en France et uniquement en vidéo à la demande (VOD) dans un premier temps – comprendre qu’il n’y aura pas d’abonnement, mais simplement la possibilité de louer à l’unité.

La particularité du service résidera dans l’éditorialisation : chaque mois, une thématique sera proposée afin de braquer les projecteurs sur une sélection de films donnée, accompagnée d’un entretien avec une personnalité qui mettra en lumière son fil rouge.

À titre d’exemple, le mois de lancement sera dédié aux femmes, avec comme première invitée la romancière franco-marocaine Leila Slimani. “Nous sommes féministes et avons un intérêt pour le regard féminin, d’où le choix de ce thème”, justifient les cofondatrices.

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Gouvernement : le trio RNI-PAM-Istiqlal accouche d’une Charte commune