Rabat : encore du rififi autour de la maire Asmaa Rhlalou

La maire RNI de Rabat fait l’objet d’une demande de révocation initiée par les formations PJD et AFG de la capitale. En choisissant son mari en tant qu’avocat du Conseil de la ville, la femme politique s’est attiré les foudres de l’opposition. Les détails.

Par

Asmaa Rhlalou, mairesse de Rabat. Crédit: DR

Les débuts sont difficiles pour la maire fraîchement élue de Rabat, Asmaa Rhlalou, du RNI. Au conseil de la ville, le groupe du PJD et celui de l’Alliance de la fédération de gauche (AFG, anciennement FGD) travaillent déjà à sa chute. Les deux alliés de circonstance ont adressé, le 5 novembre, une lettre au wali de Rabat, Mohamed Yacoubi. Dans leur missive, ils appellent à l’enclenchement de la procédure de révocation contre la maire. Une procédure qui fait partie des attributions du wali en vertu de la loi organique relative aux communes. Rangés dans l’opposition, les coordinateurs des deux groupes, Lahcen Amrani (PJD) et Omar El Hayani (AFG), accusent Asmaa Rhlalou d’avoir “violé” la même loi en chargeant son conjoint, Me Saad Benmbarek (également vice-président…

article suivant

Pour son premier grand oral face aux députés, Akhannouch assume des réformes “injustes” mais “essentielles”