Gaz naturel, énergies renouvelables, stockage : les grands chantiers de Leila Benali

La ministre de la Transition écologique et du Développement durable Leila Benali a présenté au Parlement, le 8 novembre, les chantiers du secteur énergétique que compte déployer son département en 2022. Parmi les grands défis que doit relever la nouvelle ministre figurent l’indépendance énergétique du royaume ainsi que l’approvisionnement en gaz naturel.

Par

Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable. Crédit: MAP

De retour de la COP26 à Glasgow, en Écosse, la ministre de la Transition écologique et du Développement durable a effectué son premier passage au Parlement ce 8 novembre. Leila Benali a ainsi répondu aux questions orales de la Chambre des représentants, puis a enchaîné avec la présentation du budget de son département devant la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement. Leila Benali a confirmé les ambitions du royaume de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 52 % en 2030. Pour y arriver, la ministre a détaillé un ensemble de projets en cours de développement dans le solaire et l’éolien, mais aussi des énergies renouvelables moins conventionnelles comme l’exploitation des courants marins avec des hydroliennes, et…

article suivant

Lionel Messi remporte son septième Ballon d’or