Gouvernement : Aziz Akhannouch et les sept cumulards

Le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch et sept membres de son équipe cumulent les mandats de ministre avec des fonctions importantes, notamment la gestion de grandes villes du royaume. Une configuration qui, si elle n'est pas interdite par la loi, engendre des polémiques.

Par

Aziz Akhannouch, Fouzi Lekjaa et Abdellatif Ouahbi. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

C’est l’un des premiers griefs contre le gouvernement Akhannouch sur la Toile. Huit membres de l’Exécutif cumulent plusieurs mandats. Une situation qui pourrait nuire à l’exécution du programme gouvernemental présenté par le Chef du gouvernement lundi 11 octobre au parlement. Si aucun des huit cas signalés ne viole les règles d’incompatibilité, la capacité des personnes concernées à mener à bien leurs missions est d’ores et déjà remise en question. À commencer par le Chef du gouvernement. Car depuis le 24 septembre, soit deux semaines après sa nomination par le roi, Aziz Akhannouch est également maire d’Agadir.

à lire aussi

Une question d’autorité

La capitale du Souss, appelée à devenir, pour Mohammed VI, un “pôle économique et stratégique “reliant les parties septentrionale et méridionale du Maroc”, va donc être gérée par celui qui est d’abord appelé à diriger…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques