Mort de Abdelouahab Belfqih à Guelmim : les explications du parquet général

Le parquet général a publié ce 21 septembre un communiqué relatif à la mort de Abdelouahab Belfqih à Guelmim, revenant sur les premiers éléments de l'enquête.

Par

Le parquet général près la Cour d’appel de Guelmim est revenu ce 21 septembre dans un communiqué sur les premiers éléments de l’enquête sur la mort de Abdelouahab Belfqih. Le texte précise que les services de la police judiciaire ont prévenu le procureur ce matin que le défunt avait été transféré par la Protection civile à l’hôpital de Guelmim, où il a succombé à des blessures causées par une arme à feu.

La même source ajoute que des investigations préliminaires ont été menées au domicile de la victime. Un fusil de chasse ainsi que des prélèvements de traces de sang sont actuellement soumis à une expertise technique et scientifique, précise le communiqué.

Pour l’instant, la thèse du suicide est mise en avant par le parquet, qui précise par ailleurs que l’enquête est toujours en cours pour révéler les circonstances de ce drame.

à lire aussi

Selon nos informations, Abdelouahab Belfqih, ancien membre de l’USFP, était favori à la présidence de la région sous les couleurs du PAM. Cependant, suite à l’accord sur la répartition des communes et des régions entre les trois formations politiques, le parti du tracteur a retiré l’accréditation de son candidat dans la région, pour ainsi laisser la voie libre à M’barka Bouaida, représentante du RNI, qui a remporté la présidence de la région.

Abdelouahab Belfqih avait alors décidé de se retirer de la vie politique et de soutenir ouvertement Mohamed Aboudrar, candidat USFP.

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement