L’ex-roi de l’électroménager Abdelmalek Abroun contraint de céder son showroom casablancais aux enchères

Le showroom casablancais du groupe Abroun a été mis aux enchères par le greffe du tribunal de commerce le 4 mai dernier.

Par

Au faîte de sa gloire, Abdelmalek Abroun gérait un groupe générant plus de 1 milliard de dirhams de chiffre d’affaires. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Selon nos informations, la vente forcée du showroom s’est faite au bénéfice de BMCE Bank of Africa, créancier du groupe Abroun. La banque d’Othman Benjelloun a exécuté la saisie du bien en vue du recouvrement des sommes qui lui sont dues. L’espace commercial casablancais en question, sis au quartier des hôpitaux, avenue 2 mars, faisait office d’outlet central pour la marque d’électroménager contrôlée majoritairement par Abdelmalek Abroun. La vente s’est effectuée, d’après nos sources, à un prix de départ de 2,96 millions de dirhams. Longtemps leader du marché de l’électronique domestique, le groupe Abroun vit depuis quelques années sous la pression de ses créanciers. Une décrue des ventes a poussé le management du groupe à tenter, dès 2017, un règlement à l’amiable qui n’a que partiellement abouti. En proie à un endettement important auprès de plusieurs institutions financières de la place, l’actionnaire principal et fondateur de la holding…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques