Covid-19 : l’Union européenne reconnaît le pass vaccinal marocain

(Mise à jour) Dans une décision publiée au journal officiel de l’Union européenne ce 15 septembre, la Commission de l’UE reconnaît le pass vaccinal émis au Maroc, autorisant les bénéficiaires de la campagne de vaccination marocaine à circuler sans restriction en Europe. Cette décision concerne les Marocains, les citoyens européens vaccinés au Maroc, et les ressortissants de différents pays vaccinés au Maroc et résidant légalement en Europe.

Par

Pascal Pochard-Casabianca / AFP

La Commission européenne a décidé, ce mercredi 15 septembre, d’établir l’équivalence des certificats Covid-19 délivrés par le Maroc avec ceux de l’Union européenne (UE). Dans une décision datée du 14 septembre et publiée ce mercredi dans le journal officiel de l’Union européenne, la Commission indique que “les certificats Covid-19 de vaccination et de test délivrés par le Royaume du Maroc conformément au système SGC’Cov sont considérés comme équivalents à ceux délivrés conformément au règlement (UE) 2021/953”.

Seul pays africain concerné

Selon l’agence MAP, le royaume serait jusqu’à présent le seul pays africain et arabe à disposer d’un tel statut au sein de l’Union européenne. Il s’agit d’une reconnaissance du pass vaccinal marocain, ainsi que de son QR Code.

à lire aussi

Cette décision indique également que les vaccins administrés dans la campagne de vaccination marocaine bénéficieraient de l’équivalence. Toutefois, cette décision s’appliquera “aux certificats Covid-19 de vaccination et de test délivrés par le Royaume du Maroc aux citoyens de l’Union et aux membres de leur famille”, précise le document signé par la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

“De même, sur la base du règlement, ces conclusions d’équivalence devraient aussi s’appliquer aux certificats de vaccination et de test concernant le Covid-19 délivrés par le Royaume du Maroc aux ressortissants de pays tiers qui séjournent ou résident légalement sur le territoire des États membres aux conditions prévues dans ledit règlement.”

Les vaccins à bénéficier de cette équivalence sont le Comirnaty (Pfizer-Biontech), le vaccin Janssen (Johnson&Johnson), le Vaxzevria (AstraZeneca), ainsi que le vaccin BIBP de Sinopharm. Jusqu’à présent, le vaccin conçu en Chine n’a toujours pas été reconnu par les autorités européennes, bien qu’il le soit par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pas de reconnaissance de Sinopharm par la France

Selon une source de la délégation de l’Union européenne au Maroc, cette annonce ne signifie cependant pas que tous les pays membres de l’UE reconnaissent tous les vaccins administrés au Maroc. Par exemple, le vaccin Sinopharm est reconnu en Espagne mais pas en France.

Un ressortissant marocain ou étranger vacciné avec le sérum chinois et qui souhaiterait se rendre dans un pays européen ne reconnaissant pas ce vaccin devra toujours se soumettre aux conditions d’entrée prévues par ce territoire, comme la présentation d’un test PCR négatif.

La décision de Bruxelles intervient suite à des tests techniques effectués par la Commission européenne, dont il ressort que les certificats Covid-19 de vaccination et de test sont délivrés par le Maroc conformément au système SGC’Cov, qui est interopérable avec le cadre de confiance établi par le règlement (UE) 2021/953 et qui permet de vérifier leur authenticité, leur validité et leur intégrité.

Selon la même décision, le Maroc a informé la Commission européenne qu’il acceptait les certificats de vaccination, de test et de rétablissement délivrés par les États membres de l’UE et les pays de l’Espace économique européen (EEE).

article suivant

Harcèlement sexuel à l’université de Meknès : échantillon d’un système qui peine à protéger les étudiantes