60 ans plus tard, la marque iconique de chewing-gum Flash et l'oeuvre de Houcine Slaoui se réactualisent.

C'est avec le titre OK OK que Flash a choisi de rendre hommage au père de la chanson chaabi Houcine Slaoui, au son des rimes et du flow de Tagne, le rappeur maroco-camerounais de 23 ans.

Par

Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel

Une campagne publicitaire aussi subtile que spectaculaire, dont la triple collaboration est aussi surprenante que juste …
À l’image, le viéo clip nous fait voyager des années 60 à 2021. Au son, nous sommes emportés par une fusion inédite, celle du violon nostalgique de Slaoui qui joue sur le beat entraînant du rappeur. Au-delà de sa musicalité et de sa valeur artistique, OK OK est porteur d’autres messages.

C’est en effet la rencontre de deux artistes qui ne mâchent pas leurs mots. Entre la bande de copains qui traine en ville le chewing-gum à la bouche, l’émancipation de la femme marocaine, les expressions anglaises dans la darija et l’occidentalisation de la société urbaine … Les thématiques chantées par Slaoui dans Lamrikane sont toujours d’actualité et trouvent aujourd’hui leur place dans les textes du rappeur Tagne. Le cool des jeunes marocains d’aujourd’hui, n’est-il pas au final l’héritage du cool de leurs grand-parents ?

Avec ce clip réussi, la campagne Flash résonne chez les 18-35 ans sur les réseaux sociaux avec des challenges musicaux portés par les influenceurs, des vidéos réactions produites par les rap aficionados et une vidéo hommage à Houcine Slaoui, pour et par une communauté digitale Flash qui aime et qui partage.

article suivant

Tractations pour le nouveau gouvernement : la ruée vers l’arche d’Akhannouch