Covid-19 : 90% de l’Afrique risque de ne pas atteindre les objectifs de vaccination selon l’OMS

Près de 90 % des pays africains n’atteindront pas l’objectif mondial de vacciner un dixième de leur population d’ici septembre s’ils ne reçoivent pas d’urgence au moins 225 millions de doses de vaccins, a averti ce 10 juin l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Par

Un agent de santé administre une dose de vaccin Pfizer à un soignant d'une maison de retraite près de Klerksdorp en Afrique du Sud, le 19 mai 2021. Crédit: Michele Spatari / AFP

Seuls sept pays africains (sur 54, ndlr) ont une chance d’atteindre l’objectif”, a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice de l’OMS pour l’Afrique, lors d’une conférence de presse en ligne. Au moins 225 millions de doses de vaccins sont nécessaires en urgence pour que la majorité des pays puissent respecter le délai, a-t-elle ajouté.

L’Afrique a enregistré officiellement près de cinq millions de cas de Covid-19 et se trouve sous la menace imminente d’une troisième vague. Selon l’OMS, les nouvelles infections augmentent “d’une semaine sur l’autre”. “La pandémie tend à la hausse dans dix pays africains, dont quatre qui enregistrent un bond de plus de 30 %” du nombre de contaminations au cours de la semaine écoulée, met en garde l’organisation dans un communiqué.

Une question “de vie ou de mort”

Près des trois quarts des nouveaux cas ont été enregistrés en Égypte, en Afrique du Sud, en Tunisie, en Ouganda et en Zambie. Plus de la moitié, dans neuf pays d’Afrique australe.

L’Afrique compte pour environ 1 % des plus de 2,1 milliards de doses administrées dans le monde. Seulement 2 % des 1,3 milliard d’habitants du continent ont reçu une dose et seuls 9,4 millions d’Africains sont entièrement vaccinés.

à lire aussi

“Malgré de récentes promesses, seule la France a accru ses dons via le Covax, avec 1 million de doses destinées à huit pays en juin”, regrette l’OMS qui compte aussi sur l’annonce prévue d’un don d’un demi-milliard de vaccins de la part des États-Unis. L’OMS a une nouvelle fois exhorté les pays les plus riches à partager les vaccins, c’est une question “de vie ou de mort”, a martelé Dr Moeti.

Alors que les livraisons sont quasi à l’arrêt sur le continent, 14 pays africains ont déjà utilisé entre 80 % et la totalité des doses reçues à travers le mécanisme Covax qui permet aux économies à faible et moyen revenus d’avoir accès aux vaccins.

article suivant

3000 migrants encore à Sebta, un mois après la crise