[Le Scan] “Haut et fort”, le cinéma marocain et la Palme d’Or

Une double bonne nouvelle pour le cinéma marocain. Alors que les salles de cinéma rouvrent, le film marocain “Haut et fort” de Nabil Ayouch est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes.

Par

Haut et fort de Nabil Ayouch va tenter de décrocher la Palme d’Or. Une première pour le réalisateur qui avait foulé les marches de la Croisette avec Les chevaux de Dieu et à la Quinzaine des réalisateurs pour Much Loved.

Cette sélection est un événement pour le cinéma marocain. Cela ne s’était pas produit depuis le film Âmes et rythmes de Abdelaziz Ramdani, en 1962. Haut et fort se déroule dans un centre culturel en périphérie de Casablanca, et donne la voix aux jeunes du quartier qui trouvent une échappatoire à travers le hip-hop.

Le film peut-il l’emporter ? Dans quel état d’esprit le réalisateur se trouve à un mois de la compétition ? Quel est son regard sur la crise Covid dans le monde du cinéma ? Landry Benoit interview Nabil Ayouch dans Le Scan, le podcast d’actualité de TelQuel.

article suivant

Qui est Chouhaid Nasr, le nouveau patron de Veolia Maroc ?