Le Maroc, la Chine et les GAFAM : la 5G vue par Khalid Ziani

Ouvrant la voie à la révolution des objets connectés, la 5G est au cœur d’une intense concurrence entre les acteurs asiatiques, au premier rang desquels la Chine, et les géants américains du “cloud”. Le spécialiste des télécommunications Khalid Ziani en explique les dessous, et nous en dit plus sur le déploiement à venir de cette technologie au Maroc.

Par

La 5G, porte d’entrée des géants américains du cloud dans les télécoms”, titrait en avril dernier un article publié par le quotidien français Le Monde. Un rapport de l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) mettait alors en garde : “Amazon, Microsoft ou Google pourraient devenir des ‘recours incontournables’, même pour les opérateurs.”

Une liste dans laquelle pourrait bien entendu figurer Apple (autre membre, avec Facebook, du groupe désigné par l’acronyme GAFAM), qui présente un projet d’investissement de 430 milliards de dollars dans la 5G et dans l’intelligence artificielle au cours des cinq prochaines années. La course entre les géants états-uniens du numérique est lancée. Il ne faut pas pour autant oublier les acteurs asiatiques, fait remarquer…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés