Le tribunal administratif de Rabat annule la prolongation du mandat de Sarim Fassi Fihri, directeur du CCM 

Suite à une plainte déposée par la Chambre nationale des producteurs de films (CNPF), le tribunal administratif de Rabat a annulé la prolongation du mandat du directeur du CCM, Sarim Fassi Fihri.

Par

Sarim Fassi Fihri, le directeur du CCM, nie toute décision prise en raison de conflits personnels. Crédit: MAP

Le 27 mai, le tribunal administratif de Rabat décidait d’annuler la prolongation du mandat de Sarim Fassi Fihri, suite à une plainte déposée par la Chambre nationale des producteurs de films (CNPF), présidée par Latif Lahlou. Nommé en 2014 à la tête du CCM, les prérogatives de Sarim Fassi Fihri devaient prendre fin en octobre 2018. À trois reprises, ce mandat avait été prolongé à la suite de décisions du ministère de la Culture. “Nous avons introduit une action en justice pour demander l’annulation de ces décisions illégales, et donc demander le départ de Sarim Fassi Fihri”, nous expliquait en mai dernier Latif Lahlou, président de la CNPF. Après une première plainte de la CNPF rejetée devant le tribunal administratif de Rabat, la chambre en a déposé une seconde dont le jugement vient tout juste d’être rendu.

à lire aussi

Selon la CNPF, la dernière prolongation exceptionnelle en date…
article suivant

Supervision bancaire: Chiffres clés du 17ème rapport de BAM