Achille Mbembe : “Il faut passer à une autre étape historique des rapports entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique”

L’historien camerounais a répondu favorablement à l’invitation du président français Emmanuel Macron, le 8 février, à redéfinir “les fondamentaux de la relation entre l’Afrique et la France”. Depuis Johannesbourg, Achille Mbembe revient pour TelQuel sur cette mission hautement symbolique.

Par

CYRIL FOLLIOT / AFP

Quatre mois, une série de débats dans douze pays africains et un comité de treize intellectuels du continent et de la diaspora réunis par Achille Mbembe pour repenser la relation entre l’Afrique et la France. À terme, il s’agira d’élaborer des propositions “fortes” à présenter au président français lors du prochain Sommet Afrique-France, qui se tiendra à Montpellier les 9 et 10 juillet 2021. Entretien avec ce spécialiste des questions postcoloniales qui entend bien “provoquer l’histoire”.

Quels sont ces “fondamentaux de la relation entre l’Afrique et la France”  dont parle Emmanuel Macron  ?

Du côté africain, il y a un certain nombre de sujets qui font l’objet de profondes divergences depuis plus de soixante ans. L’un de ces sujets, c’est l’avenir du franc CFA, monnaie d’origine coloniale partagée par un ensemble de…

article suivant

Sebta : l’ambassadrice du Maroc en Espagne rappelée à Rabat pour consultation