Myriam Ghilan, l’artiste franco-marocaine désormais “incontournable de la jet-set”

En seulement quelques années, la jeune Rbatie Myriam Ghilan s’est fait une place dans le microcosme artistique parisien. Récit de l’irrésistible ascension d’une artiste aux toiles, aux décors et aux vêtements aussi éclectiques que raffinés.

Par

Myriam Ghilan. Crédit: DR

En 2010, après avoir obtenu son baccalauréat au lycée Descartes à Rabat, Myriam Ghilan, artiste peintre depuis sa plus tendre enfance, s’envole pour Paris afin d’y poursuivre des études supérieures. Diplômée en marketing, elle travaille dans un premier temps dans l’immobilier. Chez Barnes, une agence immobilière de luxe où elle officie pendant deux ans, elle rencontre plusieurs personnalités issues d’univers éclectiques et se constitue un solide réseau. “Grâce à cette expérience, j’ai pu rencontrer des personnalités du monde de la finance, des affaires, des médias, que je n’aurais pas pu croiser dans la vie de tous les jours”, analyse avec recul celle qui est aujourd’hui trentenaire.

Myriam Ghilan devant l’un de ses tableaux.

Révélation sous les tropiques

Deux ans après son arrivée, grâce à une rencontre professionnelle dans la capitale française, elle s’envole pour Saint-Barthélemy…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés