Rabat-Salé: comment le Bouregreg est devenu un long fleuve-poubelle

La pollution du Bouregreg prend de l’ampleur. Toujours sans réaction officielle, la vallée s’envenime et le dossier s’enlise. Et le problème ne date pas d’il y a quelques semaines, lorsque Rbatis et Slaouis ont commencé à crier au scandale.

Par

Le cours d’eau qui sépare Rabat et Salé n’est plus de couleur foncée, mais des tâches noirâtres associées à des odeurs nauséabondes continuent d’être observées par les habitants des deux rives. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

La dépollution du Bouregreg ne sera pas un long fleuve tranquille. Le cours d’eau qui sépare Rabat et Salé n’est plus de couleur foncée, mais des tâches noirâtres associées à des odeurs nauséabondes continuent d’être observées par les habitants des deux rives. La riche faune aquatique du fleuve est condamnée depuis plusieurs semaines. Les pêcheurs traditionnels, les riverains et autres amateurs de sports nautiques ont déserté la vallée. Pire encore, aucune source officielle n’a pour le moment évoqué une vraisemblable contamination de la nappe phréatique en amont du fleuve, complètement tournée vers l’agriculture.

à lire aussi

Écran de fumée

Si le Bouregreg vit actuellement un véritable désastre environnemental, c’est principalement parce que les autorités de tutelle n’ont toujours pas désigné l’origine du mal. Cité par la MAP, le directeur de l’Agence du bassin hydraulique (ABH) du Bouregreg, Abdelaziz Zerouali, reconnaît que “la cause principale…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine