Ce qu’a coûté la fermeture des cinémas depuis un an

Fermées depuis une année à cause de la crise sanitaire et sans visibilité de réouverture, les salles de cinéma accusent sérieusement le coût, à la fois financier et psychologique.

Par

Tniouni

Le 16 mars 2020 signe la date historique de la fermeture des salles de cinéma au Maroc. Pandémie oblige, les salles obscures ont dû mettre la clé sous la porte pendant une période qui reste jusqu’à maintenant indéterminée. Les exploitants de salles de cinéma, dans le flou, espèrent une reprise, même timide. Consulté à plusieurs reprises par les autorités publiques et sanitaires, le Centre cinématographique marocain (CCM) a proposé différentes dates de réouverture dès la fin du confinement l’année dernière, “mais la situation épidémiologique ne le permettait pas”, explique Sarim Fassi Fihri, président du CCM. “Personne ne peut confirmer de date précise de reprise pour le moment, même si personnellement, je pense qu’on pourrait rouvrir les salles, en appliquant un protocole strict, avec un siège sur deux ou trois”, indique-t-il. Mais “je n’ai pas de baguette magique pour le faire”, conclut-il, la décision revenant aux ministères de l’Intérieur et de la Santé.

Une…

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui