Covid-19 : le ministère de la Santé appelle au renforcement des tests et définit les cas de réinfection

La nouvelle version du manuel de procédures de veille et de riposte à l’infection au Covid-19 apporte notamment deux nouveaux chapitres sur le renforcement du testing et sur la réinfection au SARS-CoV-2.

Par

Dans la course mondiale aux vaccins, pas de monopole, assure le ministre de la Santé. “C’est impossible, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’une denrée rare”, dit-il. Crédit: Ariana Drehsler / AFP

Le ministère de la Santé a procédé, ce lundi 8 février, à la mise à jour du manuel de procédures de veille et de riposte à l’infection au Covid-19. Une note signée par le ministre Khalid Aït Taleb mentionne que malgré l’amélioration de la situation épidémiologique au niveau national, le faible nombre de tests réalisés rend difficile l’interprétation des données de surveillance au niveau de certaines régions.

La mise à jour porte essentiellement sur l’adoption de la plateforme agrégée « surveil-covid » comme moyen officiel de transmission de données, la réalisation systématique d’un prélèvement RT-PCR en cas de test antigénique rapide (TAR) négatif chez un cas suspect avec une forte suspicion clinique, la possibilité d’utilisation des TAR dans le dépistage des cas contacts, le renforcement du système de veille génomique et enfin, la prolongation de la durée de l’isolement des cas contacts de 7 à 10 jours.

à lire aussi

Un nouveau chapitre sur le renforcement du testing

Dans le détail, la principale nouveauté apportée par cette nouvelle version concerne le renforcement du testing. Le ministère de la Santé estime en effet que la satisfaction face à l’amélioration de la situation épidémiologique reste limitée par la diminution du volume de tests réalisés « pour des raisons inexpliquées » et par les incohérences entre indicateurs de morbidité, indicateurs de prise en charge de cas et indicateurs de mortalité.

Le nouvel objectif opérationnel fixé dans ce sens est d’assurer à différents niveaux (national, régional et provincial) une couverture par les tests de confirmation d’au moins 300 tests pour 100.000 habitants par semaine, ce qui correspond a environ 18 500 tests par jour. Le public cible demeure le même : les malades présentant un tableau clinique suspect de Covid-19, selon les définitions de cas en vigueur, les cas contacts rapprochés des cas confirmés d’infection par le SARS-CoV-2, les clusters d’infection respiratoire aigüe et les voyageurs à destination de l’étranger.

Cas de réinfection au SARS-CoV-2

Toujours selon le manuel, « de nouvelles données indiquent que la réinfection par le SARS-CoV-2 est possible, bien que rare ». Il n’existe actuellement aucune définition largement acceptée de réinfection par le SARS-CoV-2, précise le document, mais il est important que les professionnels de santé rappellent aux citoyens (y compris ceux ayant eu un épisode Covid-19) de rester vigilants, en suivant les précautions nécessaires.

Les cas de réinfection seront traités de la même manière qu’une première infection, ce qui implique l’isolement et la recherche de contacts, ainsi que le traitement médical selon le protocole national en vigueur. L’acheminement des prélèvements vers le laboratoire compétent pour identifier la souche du virus est également prévu.

Dans ce sens, une plateforme de surveillance agrégée, baptisée « surveil-covid », a été mise en place. Elle a pour objectif de fluidifier la communication quotidienne du total des tests PCR et antigéniques rapides réalisés. Le manuel fixe les délais octroyés aux directions régionales pour communiquer chaque jour sur les données habituelles : nombre de tests effectués, de décès, de nouveaux cas, de guérisons, de cas actifs, etc.

article suivant

Plus de 90 blessés dans de nouveaux heurts à Jérusalem